Le premier événement-test indoor (en intérieur) sera organisé vendredi prochain à Spa, dans le petit théâtre de la ville, d’une capacité de 440 places. C’est le groupe Ykons qui se produira pour l’occasion. Le protocole ne permettra pas une jauge supérieure à la moitié de la capacité des lieux, soit 220 personnes, et sera encadré par des mesures très strictes pour éviiter croisements et attroupements.

Le port du masque sera obligatoire pour tous et le concert se donnera assis, avec une distance d’un siège minimum entre chaque bulle.

Un volet testing rapide préventif est prévu. C’est une recommandation du commissariat Covid. Au total, trois tests seront réalisés par chaque participant à l’événement : le test rapide préventif cité ci-dessus ; un test le jour même du concert et un dernier sept jours après.

Cinq autres expériences du même type sont attendues prochainement mais leurs modalités non pas encore été définies complètement.

Pas un préalable à la reprise de la culture

L’objectif, précise le site Internet de la ministre, “est d’apporter un éclairage scientifique complémentaire et permettre d’avancer vers une reprise culturelle durable et sûre.” “Des protocoles sûrs établis en concertation avec le monde culturel existent déjà pour des reprises à jauges réduites, rappelle cependant la ministre Liénard. Il est donc évident que ces tests ne doivent pas constituer un préalable à la reprise de la culture et ne doivent pas être menés dans des conditions si strictes qu’elles ne permettraient pas une reprise durable et soutenable. Le travail se poursuit intensément afin de fixer les modalités des cinq autres tests prévus et poursuivre ainsi notre objectif de produire du savoir scientifique en vue du passage d’une gestion de crise à une gestion de risques.”

Les personnes qui souhaitent participer à ce premier événement culturel en intérieur sont invitées à se rendre sur le site www.goforculture.be sur lequel toutes les informations nécessaires sont d’ores et déjà accessibles. Une sélection aléatoire sera réalisée parmi les postulants pour désigner qui participera effectivement à la manifestation.

À noter qu’un groupe dit de contrôle sera également constitué. Il s’agira de personnes qui n’auront pas pu assister au concert d’Ykons et qui vont constituer un point de comparaison permettant de tirer des conclusions solides de l’expérience, souligne le communiqué de la ministre.

Du côté flamand, les choses sont déjà lancées. Un premier événement-test a été organisé lundi soir au KVS, le Théâtre royal flamand, à Anvers. Il a rassemblé 50 personnes. Le lendemain, un second event a été mis en place et ce mercredi, un troisième doit avoir lieu avec une capacité doublée, soit 100 personnes. Ce nombre sera augmenté de semaine en semaine si les résultats sont favorables, indique l'agence belga.

Les premiers résultats sur la qualité de l'air dans la salle étaient bons. "Une donnée importante est que la teneur en CO2 et l'humidité relative n'ont pas tellement augmenté. Peut-être jusqu'à la moitié du maximum autorisé", a indiqué Werner Smit, de la société Airvisor, qui avait installé cinq capteurs dans la salle.