Après Les Ardentes, Dour, Ronquières, Louvain-la-plage (idéal pour bronzer) et les Nuits Bota en mai, voici Pale Grey programmé par le Brussels Summer Festival sur sa grande estrade de la Place des Palais. Puis, il y aura encore fin août le Bucolique de Ferrières et le Wardin’Rock à assurer.

Un véritable marathon festivalier où nous avons donc facilement pu les intercepter. Et Gilles Dewalque (basse et chant) de confirmer : "C’est la première fois qu’on fait un aussi grand Chelem. C’est assez grisant et une vraie découverte de jouer dans des événements aussi importants. On adore les festivals, on les a toujours faits. Nous sommes des festivaliers à la base. Mais, cette année, c’est étrange d’être de l’autre côté de la barrière. D’autant que le groupe est programmé quasiment dans tous ceux où l’on avait nos habitudes". Maxime Lhussier (guitare) poursuit : "C’est aussi la première fois qu’on est confronté à un public si nombreux, qui a découvert notre musique en amont… Parce qu’il y a eu pas mal de promo autour de la sortie de l’album. C’est aussi les premières fois où l’on passe en radio. Ce sont beaucoup de premières fois en fait […] Mais on aura donc l’opportunité de toucher plus de monde par hasard et c’est une chance. D’autant qu’en live, notre musique est souvent perçue - à raison - comme étant davantage rythmée que sur disque, où l’univers est plus posé..."

Lisez la suite de cet article sur Let It Sound