Les organisateurs du Tour Restos du Coeur, dont les bénéfices servent à financer des repas pour les plus démunis en Belgique, ont décidé de ne plus organiser de concerts en 2013, annonce lundi la présidente de la Fédération des Restos du Coeur de Belgique, Yvonne L'Hoest. Ils disent subir des "pressions administratives françaises", de la part des Restos du Coeur français.

Contactée par Belga, une porte-parole de l'association française a indiqué n'être au courant ni de pressions, ni de l'annulation de concerts en Belgique, précisant que les deux associations sont indépendantes l'une de l'autre.

Si cette décision devait être définitive, elle représentera un manque à gagner d'environ 40.000 euros pour les 15 restos du Coeur belges, sur un budget total de 126.000 euros.

"Nous n'avons pas été associés à cette décision, le Tour dépendant d'une autre asbl. C'est un coup dur. Des artistes subissent des pressions des Restos français pour ne pas participer aux concerts en Belgique", a expliqué à l'agence Belga la présidente des Restos du Coeur belges.

"Avec la récente diffusion des concerts sur la RTBF, les concerts en Belgique prenaient de l'ampleur. Mais jamais nous ne ferons de l'ombre aux Enfoirés. L'enjeu n'est pas financier", ajoute Mme L'Hoest.

"Nous espérons que le calme revienne rapidement afin de perpétuer notre contribution financière à la cause de ceux qui ont faim", conclut le communiqué. Le premier resto du Coeur en Belgique a été inauguré à Liège le 22 février 1986 par Coluche. Le 14 septembre dernier, des avocats mandatés par la veuve et les fils de l'humoriste français avaient mis en demeure l'asbl belge de ne plus faire usage de l'image de Coluche et, ce dans un délai de trois mois.

La Fédération des Restos du Coeur de Belgique n'a toutefois pas décroché les portraits de Coluche dans ses restos, n'ayant pas eu de réponse à sa réaction par courrier.