Musique / Festivals Le chanteur était à Forest National. Le public lui a réservé une sacrée surprise pour son anniversaire.

Quel 14 mai ! Quelle soirée d’anniversaire ! Patrick Bruel devait se douter que son public belge, celui qu’il chérit tant, devait lui avoir organisé un petit quelque chose ce mardi pour ses 60 ans. Mais le chanteur ne se doutait pas de ce qui l’attendait au moment de monter sur la scène de Forest National.

Il est resté bouche bée au milieu de sa prestation lorsque le public, comme en février dernier lors de son précédent passage à Bruxelles, lui a réservé une surprise comme il a le secret. Les milliers de spectateurs venus acclamer leur idole pour la première des trois nouvelles dates bruxelloises de sa tournée - à guichets fermés, s’il vous plaît ! - ont brandi des feuilles A4 sur lesquelles on pouvait lire "Happy 14" en guise de message d’anniversaire. Sensation garantie. Et l’émotion est encore montée d’un cran lorsque ce même public a entonné successivement un vibrant "Happy birthday" suivi d’un tout aussi tonitruant "Joyeux anniversaire" laissant la vedette du jour au bord des larmes, le tout dans une ambiance digne d’une finale de Champion’s League. De quoi rendre cette date plus mémorable encore s’il le fallait.

Il a fallu plusieurs minutes à Patrick Bruel pour reprendre ses esprits et le fil de sa prestation, non sans avoir accompagné à la guitare le refrain du désormais légendaire "Seven Army Nation" des White Stripes. "C’était juste dingue", a-t-il confessé au moment de s’adresser à ses fans pour les remercier. Pour fêter l’événement comme il se doit, Bruel a alors transformé Forest National en gigantesque bal populaire au son de "Mon amant de Saint-Jean" popularisée par Lucienne Delyle.

Voilà qui promet pour les deux dates suivantes, toujours à Forest National, ces 15 et 16. Et le 28 novembre qui est venu s’ajouter au programme.