La Libre vous propose une sélection de cinq concerts incontournables proposés au Pukkelpop cette année.

FFS 

© Bortels
Né de la réunion prédestinée des Ecossais de Franz Ferdinand et des excentriques Californiens des Sparks, FFS a commis un album éponyme remarquable prolongé d’idoine façon sur scène. Un concert qui donne la pêche : guitares fébriles, claviers vintages, refrains entraînants. Ses six-là étaient faits pour se rencontrer.

Vendredi @ Marquee

Courtney Barnett 

© Twitter
Graine de rockeuse de 26 ans, la brunette australienne publiait en mars dernier le très recommandable "Sometimes I Sit and Think and Sometimes I Just Sit", son tout premier album et certainement l’une des belles surprises de l’année en cours. Réputée pour son jeu de guitare et son énergie électriques, elle sait aussi varier les registres avec élégance.

Vendredi @ Club

Evil Superstars 

© D.R.
Active de 1992 à 1998, la formation légendaire emmenée par Mauro Pawlowski (dEUS, etc.) se reformera le temps d’une prestation unique et nostalgique sur la plaine de Kiewit. Occasion inespérée de (ré) entendre en live les brûlots rock implacables que sont "Satan Is in My Ass", "B.A.B.Y.", "Oh Girl" ou encore "Sad Sad Planet". Impatience…

Samedi @ Marquee

Ought 

© D.R.
Dernière étoile filante du toujours inspiré label montréalais Constellation, le quatuor post-punk nous avait régalés l’an dernier d’un premier album cinglant - "More than Any Other Day" - et d’un délectable EP - "Once More With Feeling". Les extraits dévoilés de leur petit deuxième, "Sun is Coming", annoncé pour septembre, augurent du meilleur.

Vendredi @ Club

Goat 

© D.R.
Derrière leurs loups, ils font ce qui leur plaît… Prenez garde, le grand carnaval vaudou à la tête de chèvre débarque avec ses sortilèges dans la plaine limbourgeoise. Mystérieux collectif suédois masqué nageant en eaux krautrock ou afrobeat, Goat, c’est à chaque fois la promesse de prestations psychédéliques et tribales. A éprouver en live d’urgence.

Vendredi @ Wablief ?