Sur la scène du festival Garorock de Marmande, dans le sud-ouest de la France, le rappeur Roméo Elvis a tenté de s'expliquer suite aux reproches qu'il reçoit sur les réseaux sociaux, relaie Newsmonkey. En cause ? Une vidéo d'un de ses freestyles où il donne son opinion sur l'emploi des termes "négro" et "pédé".


"Tu t'es arrêté sur le pédé, tu aimerais que je dise homo ? Pourtant j'ai entendu des pédés appeler des pédés avec le mot pédé sans que ça offense les gens." Ces paroles prononcées lors de son passage dans l'émission Planète Rap de Skyrock, en février 2018, ont valu au chanteur belge de nombreuses critiques, notamment sur Twitter.



Le rappeur de 27 ans s'était alors plaint sur Instagram des insultes qu'il recevait sur le réseau social de "l'oiseau bleu" : "J'me fais mitrailler j'ai trop mal géré mon image sur ton réseau pourri oiseau bleu de malheur." Il annonçait vouloir se retirer de Twitter, laissant ses managers assurer sa promotion. Mais c'est lors de son concert au festival Garorock, la semaine passée, que le rappeur a tenté de s'expliquer sur scène. En dénonçant le déferlement de haine de la part d'homophobes sur les réseaux sociaux, il a alors tenu un discours plutôt ambigu en les qualifiant à son tour de... "pédé".



Il a poursuivi son laïus en rappelant les nombreuses insultes qu'il a reçues : "J'me suis fait niquer la gueule pour une phrase mal prononcée, alors que j'en ai rien à branler, je suis là devant vous je suis content" a-t-il expliqué. Dans la foule, les avis semblaient partagés, entre sifflements et applaudissements. Sur la toile, l'utilisation de ces termes a rendu ses propos encore plus polémiques : de nombreux internautes se sont révoltés ou se sont moqués du rappeur sur Twitter, dénonçant aussi la position de victime dont il parle sur scène.