Musique / Festivals

Un commentaire de Nicolas Blanmont.

Voici plus de trente ans que je te suis et te commente, te dissèque et te raconte, t’analyse et te vois évoluer, te défends ou te vilipende. J’ai vu naître et grandir ta branche chant, salué ta session violoncelle et suivi la lente agonie de ton épreuve de composition. J’ai découvert de nouveaux présidents (toujours au masculin) et de nouvelles présentatrices (toujours au féminin). J’ai vu évoluer l’origine géographique de tes candidats et j’admire toujours le sens de la géopolitique qui préside à la composition de tes jurys. Bref, nous nous connaissons bien, et cela me donne quelque légitimité pour t’écrire et te tutoyer au passage.