Musique & Festivals

Les organisateurs de Tomorrowland vont enquêter pour savoir si les employés du festival sont coupables de trafic de drogue. "Nous sommes convaincus que ce comportement déplacé de certains membres de l'équipe est très exceptionnel", a déclaré l'organisation. 

Deux témoins anonymes ont déclaré à nos confrères flamands de VTM que certains membres de l’équipe revendaient de la drogue au festival. Ils profiteraient des contrôles plus souples pour les employés. 

En réponse, l'organisation du festival a annoncé qu'elle enquêterait davantage sur la question. "Nous soulignons que la politique de tolérance zéro s'applique également à tous nos 10.000 employés. Des contrôles sont effectués auprès de l'équipe lors des préparatifs et des jours de festival, aux entrées et sorties des équipes et au camping des équipes." 

Comme les membres de l’équipe sont sur place pendant quatre semaines pour la construction et la démolition, il n’est pas toujours possible d’effectuer des contrôles stricts, aussi bien pour les visiteurs que pour les visiteurs. L’organisation est convaincue que si l’histoire est juste, il s’agit d’un comportement exceptionnel et déplacé de la part de certains membres. "La majorité de notre équipe a travaillé d'arrache-pied sur le festival ces dernières semaines et nous leur en sommes très reconnaissants. C'est dommage qu'ils soient maintenant vus sous un mauvais jour."