Le week-end dernier, premier du festival Tomorrowland, 24 trafiquants de drogue ont été interpellés sur le site, indiquent mercredi la police et le parquet d'Anvers. Un seul avait la nationalité belge.

Dix Néerlandais, six Britanniques, trois Italiens, deux Américains, un Espagnol, un Allemand et un Belge ont été interpellés pour trafic de stupéfiants.

Parmi eux, 21 ont fait l'objet d'une comparution immédiate et devront se présenter au tribunal plus tard cette année. Trois personnes ont été présentées à un juge d'instruction. L'une d'elles, une actrice néerlandaise, a été arrêtée.

Par ailleurs, 231 festivaliers ont été interceptés avec des stupéfiants. Ils ont immédiatement écopé d'une amende: 75 euros pour la possession de drogue douce et 150 euros pour les drogues dures. L'organisation du festival les a également renvoyés du site.

Sur tout le week-end, 820 tablettes d'ecstasy, 139 grammes de cocaïne, 198 grammes de MDMA, 9 grammes de cannabis, un gramme de haschich, 153 grammes de kétamine et 54 ml de GHB ont été interceptés. La police a également saisi au total une somme de 17.000 euros.

Un Indien de 27 ans était décédé vendredi passé, premier jour du festival qui se déroule à Boom. Il avait fait un malaise devant la scène principale. Une autopsie avait révélé que la mort du festivalier était liée à la drogue.

En outre, huit pickpockets ont été interceptés. Deux d'entre eux ont utilisé des sprays au poivre contre une patrouille de policiers en civil qui voulait les interpeller. Deux autres individus qui ont utilisé ces sprays ont réussi à s'échapper.

Quarante-huit personnes ont été arrêtés administrativement, dont 42 pour avoir tenté de pénétrer sur le site sans ticket. Quatre ont été interpellées pour ivresse sur la voie publique et deux pour nuisance.