Musique & Festivals

Le "VestiVal" néerlandais se délocalise en Belgique du 28 au 30 juin. Baptisée "VestiVille", cette déclinaison réunit la crème du rap et du reggaeton mondial avec Cardi B, Migos, A$AP Rocky et bien d'autres. Mais une partie du public et du secteur n'y croit pas.

Cardi B, Migos, A$AP Rocky… Ces noms ne vous disent peut-être rien, mais il s’agit de trois des artistes les plus incontournables du moment. Trois géants de la scène rap américaine, que les festivals les plus prestigieux de la planète paient une fortune pour l’emporter sur la concurrence et déplacer les foules.

Tous trois tournent en 2019. Lorsque des dates européennes sont annoncées, on s’attend donc légitimement à voir Cardi B (alias Belcalis Almanzar, première femme à avoir décroché le Grammy Award du meilleur album de rap en 2018) figurer à l’affiche de Rock Werchter ou du Pukkelpop. Pourtant, rien ne vient. Pas une date n’est annoncée en Belgique, au Luxembourg ou aux Pays-Bas. On voit déjà la reine du Bronx snober les plats pays. Quand apparaît soudainement une affiche, un logo, et un site internet rose bonbon. Les trois rap superstars et des dizaines d’autres noms sont annoncés à Lommel (Limbourg), le même week-end que Rock Werchter, dans un festival dont personne n’a jamais entendu parler.

(...)