Prince est de retour! Les ayants droit du Kid de Minneapolis ne cessent de dégainer des inédits. Depuis ce jeudi 8 avril, “Welcome 2 America” est disponible en écoute sur les plateformes de streaming. Plus de cinq minutes durant lesquelles Prince célèbre autant l’Amérique, terre de liberté, qu’un pays foyer de l’esclavage. Un pays de contraste dans lequel “tu peux échouer dans ton job, te faire virer, réembaucher et empocher un ‘pourboire’ de 700 milliards de dollars”, déclame l’artiste en guise d’ouverture. Il y est aussi question d’iPhone, de Google, des livres, d’éducation, des opportunités offertes aux jeunes femmes pour trouver du travail, de la possibilité de devenir une célébrité en allant à l’école et de tonnes de travers aussi. Un titre qui résonne avec une étonnante actualité après le mandat de Donald Trump à la Maison-Blanche.

 

Le morceau annonce surtout un album portant le même titre. Il sera disponible le 30 juillet prochain. Welcome 2 America contiendra 12 titres, dont une reprise de Soul Asylum (“Stand Up and B Strong”) extraits du fameux coffre-fort de Paisley Park dans lequel le Purple One a mis à l’abri d’innombrables enregistrements inédits dont ses meilleurs. “Je n’ai pas toujours donné la meilleure chanson aux labels. Il y a des chansons dans le + Vault + que personne n’a jamais entendues […] des tonnes de choses enregistrées pendant différentes périodes”, avait-il confié en 2014.

Un concert en Blu-ray

On y trouve des collaborations avec le bassiste Tal Wilkenfeld, le batteur Chris Coleman et l’ingénieur du son Jason Agel, ainsi que des contributions du New Power Generation via Shelby J., Liv Warfield et Elisa Fiorillo.

© Kevin Mazur

La version Deluxe propose en plus une version sur Blu-ray d’un concert donné le 28 avril 2011, soit 23 chansons captées au Forum, à Inglewood, en Californie.

Après les rééditions de Purple Rain (2017), 1999 (2019) et Sign O’The Times l’an dernier, ainsi que les soties inédites que sont Piano&a Microphone1983 (2018), The Versace Experience (Prelude 2 Gold) et Originals (2019), il n’est pas exagéré de dire que la succession de Prince gâte ses fans. De même que Sony avec qui elle a passé un accord actif depuis 2018.