De l'argent pour les festivals à Bruxelles

La Région de Bruxelles-Capitale va débloquer près de 700.000 euros pour les festivals musicaux qui seront organisés ce printemps et cet été dans la ville, a indiqué le ministre-président de la Région Jacques Simonet.

belga

La Région de Bruxelles-Capitale va débloquer près de 700.000 euros pour les festivals musicaux qui seront organisés ce printemps et cet été dans la ville, a indiqué le ministre-président de la Région Jacques Simonet, jeudi, au terme du conseil des ministres du gouvernement régional consacré aux subventions à accorder à ces événements musicaux.

«Le budget est plus ou moins équivalent à celui des autres années », a pour sa part précisé le ministre bruxellois du Budget, Guy Vanhengel. «Les chiffres que nous avançons sont des promesses de financement afin que les organisateurs puissent atteindre un budget en équilibre », a-t-il ajouté.

Parmi les festivals qui bénéficieront de ces aides publiques, le Concours Reine Elisabeth qui sera organisé du 23 avril au 15 mai et qui mettra cette année le chant à l'honneur; les Nuits Botanique qui se tiendront du 7 au 14 mai; le Brussels Jazz Marathon qui devrait, du 14 au 16 mai, attirer quelque 250.000 personnes dans la capitale; Couleur Café (les 25, 26 et 27 juin) ou encore Eurit'mix, le festival européen qui aura lieu du 19 au 22 août et dans le cadre duquel une septantaine de concerts gratuits seront organisés.

«Même si elle ne dispose pas de compétence en matière culturelle, la Région de Bruxelles-Capitale veut, en soutenant différentes manifestations musicales, faire savoir que l'art de vivre est toujours présent à Bruxelles », a poursuivi Jacques Simonet en insistant sur le caractère «festif et populaire » des activités subsidiées. «C'est pourquoi une grande partie des aides que nous allons octroyer est orientée vers des manifestations gratuites », a souligné le ministre-président.

«Nous voulons que Bruxelles perde son image de cité administrative et technocrate pour devenir une ville humaine et agréable », a pour sa part déclaré le ministre bruxellois en charge entre autres des Travaux publics Jos Chabert.

Enfin, à côté de l'aspect festif, c'est toute l'industrie de l'horeca et du tourisme qui bénéficie de ces manifestations, ont encore indiqué les 3 ministres bruxellois. Selon les derniers chiffres disponibles de l'Observatoire du Tourisme, les nuitées de loisirs ont augmenté de 30 pc à Bruxelles entre 1996 et 2002, celles-ci passant de 1.431.242 à 1.867.501. En août 2002, 204.673 nuitées ont été enregistrées.