Un fonds de soutien financier aux étudiants

C'est dans les locaux que partagent la compagnie Rosas et l'école Parts de la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker, à Forest, que l'annonce fut faite officiellement, lundi.

Belga

C'est dans les locaux que partagent la compagnie Rosas et l'école Parts de la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker, à Forest, que l'annonce fut faite officiellement, lundi. Un nouveau fonds visant à offrir un accès financièrement démocratique à l'école de danse Parts (Performing Arts Reasearch and Training Studios) vient d'être créé en partenariat par l'école de danse et le Théâtre royal de la Monnaie. La Fondation Parts sera officiellement lancée le 15 septembre prochain.

Le fonds sera alimenté par des entreprises ou des particuliers, qui pourront verser un montant allant de 1000 à 2500 euros. L'objectif est de récolter quelque 150000 euros chaque année.La nouvelle Fondation Parts organisera, le 15 septembre prochain, une soirée de gala au Théâtre royal de la Monnaie, «An evening for PARTS», destinée à récolter des fonds.Au programme figureront notamment des chorégraphies de Charlotte Vanden Eynde - ancienne élève de l'école, jeune chorégraphe et danseuse, mais aussi actrice -, Trisha Brown, William Forsythe et Anne Teresa De Keersmaeker.

Pina Bausch dans la danse

«Nombre de nos étudiants viennent de pays avec un faible niveau de vie. Il leur est donc souvent difficile de payer notre formation onéreuse et de subvenir à leurs besoins à Bruxelles», a expliqué lundi Anne Teresa de Keersmaeker, au cours d'une conférence de presse.

L'école de danse Parts a été créée en 1995 par le Théâtre royal de la Monnaie et la compagnie de danse bruxelloise Rosas. La nouvelle Fondation sera dirigée par Guy Reyniers, tandis que la chorégraphe et artiste dramatique allemande Pina Bausch et le styliste belge Dries Van Noten siégeront au comité de protection.L'entrée à la soirée de gala coûtera de 8 à 65 euros.





LIENS PUBLICITAIRES

"Ascenseurs - Nouvelles exigences de sécurité de l'A.R. du 09/03/2003"

Pour faire un peu de sport certaines personnes empruntent l’escalier plutôt que l’ascenseur. C’est bien ! Il n’empêche, nous passons chaque année, plusieurs heures dans les ascenseurs et trouvons normal que les 75.000 appareils du parc belge nous conduisent, en toute sécurité, aux étages voulus.


lalibre.be ne peut être tenue responsable du contenu de ces liens.

© La Libre Belgique 2004