Laanan et Anciaux négocient un accord

Nous avons appris que les ministres de la Culture Fadila Laanan (PS) et Bert Anciaux (Spirit) se sont rencontrés jeudi et ont abouti à d'intéressantes décisions. Ils ont décidé de négocier un accord de coopération culturelle entre les deux Communautés et ont fixé un agenda pour des groupes de travail.

Guy Duplat

Nous avons appris que les ministres de la Culture Fadila Laanan (PS) et Bert Anciaux (Spirit) se sont rencontrés jeudi et ont abouti à d'intéressantes décisions. Ils ont décidé de négocier un accord de coopération culturelle entre les deux Communautés et ont fixé un agenda pour des groupes de travail. De part et d'autre, on a reconnu qu'il était grotesque que les Communautés flamande et française signent des accords culturels avec le Burkina Faso ou la Moldavie mais pas avec l'autre Communauté. Jusqu'ici, ce type d'accord a toujours buté sur des revendications territoriales des uns et des autres. On veillerait ici à limiter l'accord à la culture pour supprimer cet obstacle. Le but est que les artistes, les spectacles, les institutions, les musées d'une Communauté puissent être mieux mis en valeur dans l'autre, que des artistes de Liège soient par exemple à Anvers et réciproquement.

Un tel accord permettrait d'éviter des conflits comme on en a connu à Flagey, en donnant une base juridique et décrétale sérieuse à des initiatives culturelles venant de la base et qui touchent les deux Communautés. Un tel accord consoliderait des initiatives comme le KunstenFESTIVALdesArts et PassaPorta. Il est vivement souhaité depuis des années par l'ensemble des acteurs culturels, en particulier à Bruxelles.

Les négociations commenceront début janvier. En parallèle, on devrait traiter du cas urgent de Flagey. Il faut sans doute laisser encore un peu de temps si on veut arriver à un accord équilibré et sauver le modèle actuel de Flagey. Fadila Laanan a déposé sur la table des propositions que Bert Anciaux va maintenant étudier. On n'en connaît pas plus. On disait - sans confirmation - que la Communauté française pourrait porter sa cotisation annuelle à Flagey de 350000 à 500000 euros et que les deux Communautés auraient des revendications sur le projet culturel de Flagey. On rappellera aussi qu'Anciaux avait toujours expliqué qu'il devait être majoritaire à Flagey car il n'y avait pas de base décrétale pour un subside à une institution bicommunautaire. Rien ne dit qu'une solution sera trouvée mais les deux parties essaient de prendre un peu de hauteur pour trouver un accord plus global et montrent une volonté de dialogue.

© La Libre Belgique 2004