Les dix travaux de François Tron

Vendredi, le Conseil d’administration examinait la grille 2009, première concoctée par François Tron. L’occasion d’un bilan de ses trois premiers mois à la RTBF.

Karin TsHidimba
Les dix travaux de François Tron
©TANGUY JOCKMANS

entretien

Installé dans son bureau du boulevard Reyers depuis le 1erseptembre, François Tron y a trouvé ses marques, mais reste prudent. Particulièrement en ces temps de bouleversements du paysage audiovisuel français, qui aura fatalement des incidences belges (voir ci-contre).

L’heure n’est pourtant pas au pessimisme. "A priori, on finit bien l’année: à 20,3 pc de PDM pour 19,7 pc en 2007, et cela dans un contexte où toutes les chaînes généralistes baissent", souligne-t-il, dans un sourire. Avec un budget prévu à l’équilibre à l’horizon 2009, François Tron est prêt à passer à l’action. La grille 2009, approuvée hier par le Conseil d’administration, portera sa marque. Revue de détails.

"A Noël, déjà, on verra le Meilleur du Web, une petite émission qui offrira un panorama du meilleur des vidéos circulant sur le Web. Ce sera drôle, insolite et il y aura des conseils sur les pièges à éviter." Une trentaine de capsules de 6 minutes sont prévues. "Pour le téléspectateur, ce sera une manière de s’habituer à cette culture." A la présentation: Stéphane Jobert (le Monsieur Lotto de la RTBF).

Comme écrit précédemment (LLB du 25/11), on découvrira "Monsieur Dictionnaire", avec Jacques Mercier "et le papa du Chat en guise de ludion. Cela marquera le retour de Geluck à la RTBF". Une cinquantaine de pastilles (2 mn) sont prévues. "Je conçois ces deux programmes comme des virgules pour égayer les basiques de la grille."

Un glissement à noter: le retour de "C’est la vie en +" en seconde partie de soirée le mercredi, après "Questions à la une". L’émission de Corinne Boulangier cède sa place à 20 h 50 à une alternance entre fictions (françaises) et "Devoir d’enquête".

"Je veux aussi faire évoluer "Au quotidien". L’émission a un potentiel mais ses audiences sont inégales. On va essayer de l’optimiser, on y travaille avec Jean-Pierre Jacqmin. Nous avons reçu les résultats d’une étude qualitative qui étaient très bons. On constate notamment que les thématiques fonctionnent bien."

Reste donc à évoquer le remplacement de "Bonnie&Clyde" et le destin d’Armelle "On travaille sur des spéciales pour créer un événement à l’antenne, en gardant le principe de la mise en avant de talents belges. Le premier tournage aura lieu fin janvier. On continue avec Armelle, bien sûr, qui a du talent et présentera en solo ou pas. On travaille sur l’idée d’éphémérides." Titre avancé: Les 12 travaux de

"Il y a différents projets élaborés pour les divertissements de fin janvier à juin, plus ce qu’on verra en septembre."

Chantiers en vue

Pour l’année à venir, François Tron s’est fixé quelques objectifs. "Je suis en train d’ouvrir différents chantiers: documentaires, magazines, jeunesse. Il y a un acquis, mais comment peut-on le faire évoluer sur le plan éditorial pour trouver une audience plus large? La télé bouge tout le temps, il faut évoluer avec elle, c’est la raison pour laquelle on verra des changements dans la grille de septembre. Voir secteur par secteur, genre par genre et travailler avec les équipes, c’est ma méthode. Je suis plutôt un coureur de fond même s’il faut être très vigilant par rapport à ce qui va se passer en janvier" (voir ci-contre).

Pour les 80 ans de la Cinémathèque, "on prépare une dizaine de sujets à travers le regard de différents réalisateurs belges, Carine Bratzlavsky (en charge particulièrement de La deux et d’Arte Belgique) s’en occupe".

Enfin, "je travaille sur la télévision d’accompagnement. Nous diffusons beaucoup de fictions en journée, je voudrais voir comment parler aux gens. On doit être capable de répondre aux attentes du public, c’est notre mission. Cela aboutira plus certainement dans la grille de septembre, le temps de travailler avec les équipes avec un budget défini sur enveloppe fermée. Le problème est toujours économique: investir beaucoup d’argent pour un public restreint."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...