Biennale de Venise : Laanan à nouveau taclée par le Conseil d'Etat

Le Conseil d'Etat a suspendu la décision de la ministre de la Culture Fadila Laanan qui, en avril dernier, avait retenu le projet artistique de Vincent Meessen pour représenter la Fédération Wallonie-Bruxelles à la Biennale de Venise des arts visuels, en 2015.Pour manque de transparence et d'objectivité.

Belga
Biennale de Venise : Laanan à nouveau taclée par le Conseil d'Etat
©BELGA

Le Conseil d'Etat a suspendu la décision de la ministre de la Culture Fadila Laanan qui, en avril dernier, avait retenu le projet artistique de Vincent Meessen pour représenter la Fédération Wallonie-Bruxelles à la 56e Biennale de Venise des arts visuels, en 2015.

Dans un arrêt rendu mercredi, le Conseil d'Etat estime que la Fédération, sur base du dossier introduit par l'artiste, n'était en réalité pas en mesure de juger si le projet répondait bien aux "exigences de capacité technique imposées pour pouvoir être sélectionnée".

La haute juridiction met en outre explicitement en doute l'impartialité du comité d'experts constitué en mars dernier par la ministre pour départager les quatorze artistes candidats.

L'arrêt pointe à cet égard la "proximité étroite" de quatre des sept experts avec l'artiste, ce qui a pu avoir "une influence sur l'appréciation par l'ensemble du comité, particulièrement lorsque ses membres devaient s'exprimer dans le cadre d'un vote à la majorité simple", selon le Conseil d'Etat.

Cette décision constitue un (nouveau) revers pour la ministre de la Culture, laquelle avait en début d'année complètement revu la procédure de sélection pour la Biennale afin de la rendre plus "objective et transparente".

Ces changements avaient été adoptés après un premier arrêt sévère rendu à l'automne dernier par le Conseil d'Etat. Celui-ci avait pointé plusieurs manquements dans la procédure de sélection de l'artiste chargé de représenter les francophones de Belgique à la Biennale de Venise de 2011.

Ce premier arrêt du Conseil d'Etat faisait suite à le recours de Charles Szymkovicz, l'un des candidats écartés à l'époque, contre le choix de la ministre Laanan d'envoyer l'artiste Angel Vergara dans la cité des Doges pour y représenter les francophones de Belgique.

Annoncée en avril dernier par la ministre en avril dernier, la sélection du projet "Personne et les autres" de Vincent Meessen avait elle aussi fait l'objet d'un recours, toujours du même Charles Szymkovicz, à nouveau écarté pour la Biennale de 2015.

Interrogé jeudi, la ministre Fadila Laanan s'est refusée à tout commentaire dans l'immédiat, préférant se donner le temps d'analyser l'arrêt en profondeur, a indiqué sa porte-parole.