Un nouveau directeur au Cinquantenaire

Alexandra De Poorter succède à Eric Gubel. C'est le troisième intérimaire de suite.

Guy Duplat
Un nouveau directeur au Cinquantenaire
©Photo News

Elke Sleurs, la secrétaire d’Etat à la Politique scientifique vient de nommer Alexandra De Poorter comme directrice ad interim du musée du Cinquantenaire à Bruxelles, à la place d’Eric Gubel. Elle prendra ses fonctions à partir du 1e août déjà. C’est le troisième directeur intérimaire de suite pour ce musée riche, mais qui doit faire face à d’énormes défis. .

En février 2014, Eric Gubel avait succédé à Michel Draguet, par ailleurs directeur du musée des Beaux-Arts, et qui avait été durant trois ans et demi directeur général ad interim du Cinquantenaire.

Alexandra De Poorter est née le 24 juillet 1961. Elle a fêté ce vendredi son anniversaire. Licenciée en Archéologie et Histoire de l’art à la K.U.L., elle a commencé à travailler aux muses royaux d’Art et d’Histoire (MRAH, le Cinquantenaire) en 1986, en tant que guide pour le service éducatif néerlandophone.

25 ans aux MRAH

Après un an de travail en tant qu'archéologue au service archéologique de la ville de Bruges, elle a réintégré l’équipe des guides aux MRAH jusqu'en 1991 et a ensuite entamé des fouilles et études archéologiques à Bruxelles. Elle a défendu en 2004 une thèse de doctorat à la V.U.B., intitulée « La céramique quotidienne dans le sud de l’ancien duché de Brabant 1200-1800 ».

Une fois nommée en 2005, elle a reçu la charge des collections archéologiques mérovingiennes et médiévales des MRAH et a assisté en 2005 et 2006 aux fouilles sur l’île de Pâques. En 2008 et 2009, la salle mérovingienne dont elle a la charge fut rénovée et rouverte pour le public le 2 décembre 2009. Elle fut également l'un des deux commissaires de l’exposition “Entre Paradis et Enfer. Mourir au Moyen Âge” de décembre 2010 à avril 2011.

Elle était actuellement en charge du département « Civilisations non-européennes et Archéologie nationale » des MRAH.