Bénédicte Linard : "La culture, c'est aussi 250 000 emplois aux statuts variables, souvent précaires"

Bénédicte Linard (Écolo) détaille les mesures de relance, en veillant à n’oublier aucun secteur.

Jean Bernard
Bénédicte Linard : "La culture, c'est aussi 250 000 emplois aux statuts variables, souvent précaires"
Son cabinet installé place Surlet de Chokier reprend vie après trois mois de quasi-confinement. Bénédicte Linard, elle, fut par contre au charbon. Pour son baptême du feu en tant que ministre (Culture), l’écolo a été gâtée, devant trouver des réponses urgentes au désarroi d’un secteur paralysé. "Cette crise m’a permis de me rendre compte à quel point on ne connaît pas, ou mal, ce que recouvre la culture. On voit...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité