Quel avenir pour la culture ? "La crise sera marquée encore longtemps pour le secteur, nous allons perdre énormément"

Françoise Havelange, secrétaire générale de la fédération des employeurs des arts de la scène, s'est prêtée au jeu des questions des auditeurs. Un entretien vidéo à redécouvrir dans son intégralité.

La Rédaction

Dans sa nouvelle émission "Il faut qu'on parle", le journaliste Maxime Binet (DH Radio) est revenu avec son invitée, Françoise Havelange, secrétaire générale de la FEAS, sur les difficultés que le secteur culturel rencontre actuellement en raison de la crise sanitaire. Si de légères perspectives sont à entrevoir pour le mois de juin, la secrétaire regrette que le secteur soit encore tributaire des critères épidémiologiques. Selon elle, garantir la sécurité du public lors de spectacles est tout à fait envisageable grâce à un protocole bien pensé.

Les intermittents du spectacle en ont marre, "les aides ne sont pas suffisantes et certains vivent dans une grande précarité". Dès lors, selon les dires de Françoise Havelange, nous risquons d'observer de plus en plus de "désobéissance civile". Pour la secrétaire, la crise sera marquée encore longtemps dans le secteur culturel. "Un grand nombre de productions ne seront jamais présentées. Il y aura une vraie perte pour tous ceux qui travaillent dans le monde du spectacle, mais également un impact sur la diversité culturelle".