Still standing for culture: Le Monty rouvre ses portes ce vendredi à Genappe, malgré les amendes annoncées

La police a déjà prévenu le directeur du Monty qu’elle s’invitera à la réouverture du théâtre…

Still standing for culture: Le Monty rouvre ses portes ce vendredi à Genappe, malgré les amendes annoncées
©HAULOT ALEXIS

Comme plus d’une centaine d’autres lieux culturels en Belgique, Le Monty se déconfine à partir de ce vendredi et jusqu’au 8 mai, dans le cadre de la 5e action “Still standing for culture”. Après avoir transformé le 20 février son toit et ses fenêtres en scènes de spectacles, puis le 13 mars ses locaux en “boutique de liens essentiels”, le théâtre de Genappe va proposer une série de spectacles, malgré la fermeture toujours imposée des lieux culturels. Ce vendredi soir, on pourra assister au spectacle de cirque-théâtre “Le Solo” de Lucie Yerlès, artiste en résidence au Monty.

Les équipes du Monty ont l’intention d’accueillir le public selon le protocole appliqué entre juillet et septembre dernier, c’est-à-dire en imposant la distanciation, le port du masque, la désinfection des mains, et la ventilation de la salle. Les 140 places ne devraient être occupées qu’à moitié, dépendant du nombre de bulles présentes.

Mais le protocole sanitaire et la détresse du secteur ne devraient pas pour autant dissuader les policiers de venir verbaliser les responsables (750 euros), et les spectateurs (250 euros). “On espère un dernier sursis mais j’ai reçu un appel du chef de corps qui m’a dit que les ordres venaient d’en haut et qu’ils viendraient verbaliser, explique Alain Moreau, le directeur du Tof Théâtre, qui se dit confiant par rapport à la possibilité de contester ces amendes grâce au soutien d’avocats au secteur culturel. C’est un acte de résistance. On veut donner un signal à ce gouvernement qui manque d’une oreille attentive à notre secteur en souffrance depuis un an.

Sur le même sujet