Près de quatre fois plus de travailleurs dans le secteur des arts du spectacle en huit ans

Entre 2009 et 2017, le nombre de salariés occupés dans le secteur francophone des arts du spectacle a presque quadruplé (+272%) selon une étude commandée par le Fonds 304 pour établir une carte de l'emploi dans ce secteur et dont les résultats ont été présentés mardi.

Près de quatre fois plus de travailleurs dans le secteur des arts du spectacle en huit ans
©Shutterstock
Belga

Dans le même temps, le volume d'équivalents temps pleins (ETP) a lui aussi augmenté, mais dans une moindre mesure, à 131%. Il en résulte une diminution importante de l'occupation moyenne par travailleur, qui est passée de 0,61 ETP au dernier trimestre 2009 à 0,38 ETP pour le dernier trimestre 2017.

Deux types de prestations sont à distinguer: celles artistiques et celles non-artistiques. L'emploi non-artistique augmente beaucoup plus rapidement que l'emploi en tant qu'artiste: entre 2015 et 2017, le premier a connu une hausse de 21,3% contre 5,7% pour le second.

Le secteur est également caractérisé par un régime de travail majoritairement à temps plein, ce qui doit être mis en balance avec l'intermittence le caractérisant. Les travailleurs, souvent occupés dans le cadre de petits contrats temporaires à temps plein, ne travaillent cependant pas nécessairement toute l'année sous ce régime. Ainsi, l'occupation moyenne par employé est de 0,36 ETP en 2017, ce qui revient à travailler à temps plein pendant un tiers de l'année.

Ce chiffre est en outre fortement influencé par les deux plus gros employeurs, qui occupent à eux seuls 70% des travailleurs du secteur et pour lesquels l'occupation moyenne est de 0,29 ETP. Sans ces deux structures, l'occupation moyenne remonte à 0,57 ETP.

Le Fonds 304 est le fonds de sécurité d'existence de la commission paritaire 304 francophone. Il a pour objet de stimuler les initiatives d'emploi dans le secteur des arts scéniques.

Sur le même sujet