Statut d’artiste : "La protection sociale des plus précaires est en danger", s’alarme F(s)

Statut d’artiste : "La protection sociale des plus précaires est en danger", s’alarme F(s)
© Pierre Jacquin

Remis sur la table gouvernementale, le "statut d’artiste" (régime spécial de chômage octroyé sous conditions aux travailleurs et travailleuses du secteur culturel) fait l’objet d’une refonte. Ayant mené une large enquête et émis une série de recommandations, le mouvement féministe F(s) qui a pris part au groupe de travail fédéral – s’alarme du tour que prend aujourd'hui la réforme.

Malgré la concertation sectorielle et la consultation menée via la plateforme numérique workinginthearts.be, le groupe de travail – qui a reçu fin mai les propositions des cabinets Vandenbroucke, Dermagne et Clarinval – ne sort pas du cadre fixé et ne pourra, tout au plus, que modifier quelques détails. 

Bien que 75 millions d’euros aient été libérés pour cette réforme, "le projet nous laisse penser que les travailleuses et les travailleurs qui gagnent moins que les autres se retrouveront exclus du système", explique une membre de F(s). Cette costumière souligne notamment la hausse drastique des conditions de renouvellement. "C'est un changement de philosophie énorme : on passe du symbolique au productivisme, donc à la course au cachet. Quand on a un minimum de compréhension sur la crise climatique et sociale en cours, c’est au mieux inconscient, au pire meurtrier."

Sur le même sujet