Les Journées du patrimoine mettent les femmes à l'honneur: à la découverte des destins de femmes résistantes et méritantes

La 33e édition des Journées du patrimoine en Wallonie (Bruxelles suivra le week-end suivant) mettra les femmes à l’honneur. Sans surprise, les courants féministes revendiquant l’usage du terme "matrimoine" (progressivement abandonné, il y a plusieurs siècles, au profit de "patrimoine") depuis de nombreux mois.

Au pied de l’église Saint-Brice, à Tournai, le monument dédié à la résistante Gabrielle Petit, fusillée en 1916.
Au pied de l’église Saint-Brice, à Tournai, le monument dédié à la résistante Gabrielle Petit, fusillée en 1916. ©Ville de tournai
Gribaumont Gwennaëlle
Large à souhait, le florilège d’activités proposées éclairera des destins uniques. Ceux de femmes remarquables : politiciennes, peintres, cantatrices, résistantes, écrivaines, révolutionnaires… Au programme, la découverte de monuments dédiés et de sites sur lesquels les femmes ont eu un impact majeur. Elles ont pu y vivre ou intervenir sur leurs transformations successives, au travers de leur préservation, de leur restauration ou encore dans leur gestion quotidienne… Le public est également invité à découvrir des lieux connus pour une dévotion particulière à une sainte ou à la Vierge, à investir...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet