Mort de Roger Nellens, le Dragon de Knokke orphelin

Roger Nellens, celui qui avait invité Niki de Saint Phalle et Tinguely à construire le célèbre Dragon dans le jardin de Knokke, celui qui avait invité, comme mécène tant d’artistes chez lui, est mort à 84 ans.

Mort de Roger Nellens, le Dragon de Knokke orphelin
©D.R.

Avec sa disparition c’est une belle page de l’art en Belgique qui disparaît. Il était le fils de Gustave Nellens qui avait transformé Knokke en un grand centre d’art mondial avec le casino et les fresques de Delvaux et Magritte. Ses amis étaient les grands de l’art d’alors en Belgique et dans le monde, de Magritte à Picasso, Man Ray, Dali, Chagall, Ernst, César…

Mort de Roger Nellens, le Dragon de Knokke orphelin
©D.R.

Après la mort de son père en 1971, c'est son fils Roger Nellens qui reprit le flambeau auprès des artistes et du casino. L'historien d'art Daniel Abadie témoignait : « C'était un des grands plaisirs de Roger Nellens de recevoir les gens, il était d'une extrême générosité. Avec sa commande du Dragon, son rôle dans la diffusion de l'oeuvre de Niki de Saint Phalle a été gigantesque. » Un grand dragon de 6 m de haut avec une queue rajoutée portant la longueur à 25 m.

Mort de Roger Nellens, le Dragon de Knokke orphelin
©D.R.

En 1987, Keith Haring venu pendant trois semaines pour réaliser une fresque au Casino, avait demandé à loger dans le Dragon et peint de nombreuses fresques. Peintre lui-même, Roger Nellens qui fut représenté un moment par le marchand de Magritte, Alexandre Iolas, fut toujours un esprit indépendant, collectionneur (de Magritte, Delvaux, Wargol, Lichtenstein ), généreux, accueillant, fin cuisinier. Son domaine mythique avait déjà été revendu en 2018 au promoteur immobilier Bart Versluys.

Mort de Roger Nellens, le Dragon de Knokke orphelin
©D.R.