Réforme du statut d’artiste : "Peu de pays auront un statut aussi protecteur"

L’Upact s’en félicite, mais demande un cadastre de base des fonctions.

Répétition de la pièce Sex & Jealousy
©Marie Russillo
"Globalement, c'est une bonne nouvelle, se réjouit Pierre Dherte, porte-parole de l'Upact (Union de professionnels des arts et de la création - pôle travailleur), car ce texte répond à beaucoup de nos demandes." Le motif de sa satisfaction ? Mardi, les ministres Frank Vandenbroucke (Affaires sociales, Vooruit), Pierre-Yves...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet