L'appel à la réouverture des lieux culturels initié en France par l'occupation du Théâtre de l'Odéon fait tache d'huile en Belgique. Depuis ce vendredi après-midi, 16h, c'est désormais le Théâtre National, lieu symbolique, qui est occupé. Une action spontanée, soutenue par le directeur du National, Fabrice Murgia, alors que le Codeco se réunit en vue de resserrer la vis pour contenir les contaminations.

"Nous voulons la réouverture des véritables lieux essentiels de culture et de sociabilité", clament les occupants. "Nous refusons de nous soumettre à des choix ineptes qui ne trouvent aucune forme de logique et d'intelligence".

Dans le même temps, l'appel, destiné aux travailleurs de la culture, de l'horeca, de l'événementiel ainsi qu'à tous les travailleurs intermittents impactés par la fermeture de leur lieu de travail, invite aussi à faire de même dans un lieu culturel symbolique de chaque ville de Belgique.

"Cette occupation durera tant que nos revendications ne seront pas entendues et tant que les lieux de rassemblement ne seront pas rendus à leur occupant naturel : le public", préviennent encore les occupants.