Politique

La Région bruxelloise est face à des enjeux énormes en matière de mobilité, de logements, de "réindustrialisation", de qualité architecturale. Dans ce cadre, le choix d’un nouveau "bouwmeester" (maître architecte) qui succède à Olivier Bastin est capital. Et Rudi Vervoort, le ministre-Président (PS) de la Région, l’a souligné en présentant Kristiaan Borret, vendredi matin, à quelques journalistes.

Rudi Vervoort a d’emblée situé ce choix : "Il s’agit de mettre en avant l’enjeu de la qualité architecturale dans la ville, de discuter de la place de l’architecture, de dépasser le traumatisme à l’égard de l’architecture qui demeure encore (les suites de la ‘bruxellisation’). Nous avons choisi quelqu’un qui continuera le travail d’Olivier Bastin, le premier ‘bouwmeester’, et qui puisse développer une véritable vision urbaine".

Preuve de cet intérêt, les obstacles découverts par Olivier Bastin seront en partie levés : Kristiaan Borret sera entouré de davantage de collaborateurs (le budget de la cellule "Bouwmeester" passe de 590 000 à un million d’euros par an). "Et on essaiera de lever les freins intermédiaires administratifs dont a souffert parfois Olivier Bastin", promet Vervoort.

La suite à découvrir dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4.83€ par mois)