La Première ministre Sophie Wilmès vient de préciser, après la réunion du Conseil National de Sécurité de ce mercredi, les mesures en ce qui concerne le secteur culturel en Belgique pour cette phase 1B du déconfinement, c'est-à-dire à partir du 11 mai.

Expos, spectacles, concerts, événements culturels, musées, toutes les activités du secteur culturel et du divertissement paient un lourd tribut à cause du coronavirus, et ce n'est pas fini. La Première ministre Sophie Wilmès a confirmé que les mesures étaient toujours d'actualité et que le secteur culturel, tout comme les lieux festifs qui y sont souvent reliés, resteront à l'arrêt pour le moment.

"Nous continuons de compter sur le bon sens des citoyens", a d'emblée précisé Sophie Wilmès. Il faut éviter les rassemblements, éviter les lieux où il y a déjà un nombre important de personnes. "En ce qui concerne les excursions et activités touristiques, elles restent strictement interdites pour le moment", a-t-elle ajouté. Les transports en commun doivent également être laissés en priorité aux personnes qui exercent une profession dite essentielle.

"Les cafés, bar, restaurants et lieux festifs, récréatifs, culturels et touristiques resteront fermés à ce stade également", a-t-elle regretté, avant d'ajouter que "les discussions en ce qui concerne les excursions d'une journée, les séjours dans les résidences secondaires ou dans les gîtes seront évoquées dans le cadre de la préparation de la phase 3 et non plus de la phase 2" (le 8 juin a priori donc).

"La santé reste la priorité de chaque instant", a répété Sophie Wilmès, "et si nous pouvons franchir une nouvelle étape de déconfinement, c'est grâce aux efforts de chacun".

"Si nous ne pouvions pas compter sur le sens des responsabilités des citoyens, nous aurions pris des mesures plus restrictives, avec moins de liberté. Ce qui serait impossible à tenir à long terme", a-t-elle conclu.

La vidéo de la conférence de presse: