Ce mercredi matin, les ministres et experts se sont entretenus pour concrétiser la phase 2 du déconfinement de la Belgique. À 13h30, la Première ministre a pris la parole pour expliquer aux Belges les mesures qui entreront officiellement en vigueur ce lundi 18 mai. Qu'en est-il de la culture?

À défaut d'annonces claires et réjouissantes sur leur avenir, les professionnels du secteur culturel attendaient de la compréhension de Sophie Wilmès et la confirmation de la réouverture des musées le 18 mai ainsi que la reprise des activités possibles en groupe très restreint comme les répétitions ou les enregistrements, toujours dans le respect des règles sanitaires.

Lors de la conférence de presse, la Première a dit avoir entendu les nombreuses voix qui se sont élevées ces derniers jours mais explique que le déconfinement de ce secteur est complexe à appréhender de par "la nature même de ses activités. La Culture se partage ; elle rassemble, elle échange... Elle apaise aussi."

"Toutefois, ce n’est pas parce que la complexité est réelle qu’il ne faut pas la gérer. La Culture joue un rôle essentiel au sein de notre société mais elle représente aussi un pan important de notre économie", a continué Sophie Wilmès.

Après avoir rappelé qu'une première "Conférence interministérielle culture" avait été organisée hier, Sophie Wilmès a annoncé que le gouvernement fédéral avait pris des initiatives pour "faciliter l’accès à un revenu de remplacement pour les artistes et le personnel du secteur" et pour "aménager le tax-shelter à la situation de crise". D'ici la fin de semaine, un rapport sera déposé pour analyse au GEES "afin d’envisager la suite du déconfinement de ce secteur en particulier." Le plan précis du déconfinement progressif de ce secteur sera communiqué dès qu'il aura reçu l'accord du GEES. Dans son allocution, la Première ministre a également souligné que des mesures de soutien au secteur culturel avaient été prises par les Communautés, comme les fonds d'urgence.

Comme attendu, la Première ministre a confirmé la réouverture des portes des musées et des infrastructures d’intérêt culturel le 18 mai, à condition d'une mise en place de billetteries en ligne ou par téléphone et de prendre les dispositions nécessaires pour éviter les effets de foule à l’intérieur des établissements.

Pour le reste, Sophie Wilmès a confirmé que "toute manifestation à caractère culturel, sportif, touristique et récréatif reste interdite jusqu'au 30 juin".