Si "la situation sanitaire exige des mesures à la hauteur de l'urgence", Brussels Musuems regrette néanmoins "la manière unilatérale et hâtive dont cette décision de fermeture des musées a été prise". "Notre secteur n'a jamais été consulté sur la possibilité même de fermeture par le gouvernement de la Région bruxelloise, ce que nous regrettons vivement", explique Pieter Van der Gheynst, directeur de Brussels Museums. A l'avenir, pointe l'asbl, il est indispensable d'organiser cette concertation en toute transparence, par exemple via une cellule de crise régionale avec une représentation du secteur culturel.

Brussels Museums souligne que "le sentiment de détresse du secteur est immense". "La santé des visiteurs et des employés des musées est une priorité pour nous tous et la mise en œuvre des nombreux protocoles sanitaires s'est toujours faite sans attendre et avec la plus grande précaution. Au vu du respect des mesures déjà appliquées depuis des mois, rien ne démontre à ce jour que les musées représentent un cluster de propagation du virus significatif", indique l'absl.

La fédération de 115 musées bruxellois rappelle aussi le poids économique des "industries culturelles et créatives" à Bruxelles qui emploient des milliers de personnes et sont un moteur économique énorme pour la Région. "Fermer les musées, c'est mettre un nombre important de travailleurs et d'artistes dans une difficulté économique importante", souligne encore Brussels Musuems, qui plaide également pour un soutien financier adéquat pour l'ensemble du secteur culturel.