Sa première tâche sera Bozar. Elle a déjà demandé un rapport au CA de Bozar suite aux remous autour de la situation financière et de la fronde syndicale réclamant le départ de Paul Dujardin actuellement directeur faisant fonction faute de décision sur son successeur. Elle devra décider si on décide du futur directeur général sur base du premier appel à candidatures, déjà ancien, qui avait sélectionné trois noms : Paul Dujardin lui-même, candidat à un quatrième mandat, Jan Raes, nommé entretemps à Anvers et Christian Longchamp. Ou s’il faut relancer l’appel à candidatures et toute la procédure.

Quant aux établissements scientifiques fédéraux (les ESF dont les grands musées), a priori (il faudra certes juger sur pièces) ils se réjouissent de dépendre de Thomas Dermine (PS) et d’échapper ainsi à la longue tutelle N-VA. Et ils voient d’un oeil favorable le chapitre de l'accord gouvernemental qui les concerne et qui rencontre leurs demandes avec comme propositions: établir un plan stratégique pour eux en insistant sur l’indépendance de chaque ESF, adapter les règles budgétaires applicables aux ESF afin qu’ils puissent puiser dans leurs propres réserves financières (c’était interdit jusqu’ici par des règles européennes); stimuler des synergies techniques entre les différents services de Belspo (politique scientifique); actualiser le statut du personnel et la procédure de sélection pour pour pouvoir recruter des profils adéquats.