Un des gros dossiers culturels de la rentrée sera la discussion la Chambre d’un nouveau statut de l’artiste. La crise sanitaire a révélé encore davantage ses lacunes et la déclaration gouvernementale prévoit qu’il devra faire l’objet d’une révision en adéquation avec les spécificités du secteur. Un budget de 75 millions d’euros est prévu à cet effet pour 2021.

Marie-Colline Leroy (Écolo), la présidente de la commission des Affaires sociales de la Chambre, a fixé un rendez-vous, le 20 janvier, pour une journée spéciale d’auditions comme cela fut fait le 29 mai dernier lors des débats difficiles sur l’aide spéciale à apporter au secteur culturel, en particulier aux « intermittents ».

Elle vient d’envoyer une série d’invitations (sujette toujours à changements possibles). Voilà leurs noms :

- Le matin, seront auditionnés: Jean-Gilles Lowies, Docteur en Sciences de l'Information et de la Communication Assistant chargé d'enseignement à l’Uliège; André Nayer, ULB, Centre de recherche et de prospective en droit social ; Nathalie Diesbecq, du bureau d’études ACV; un représentant du Voka;: un représentant de l’Onem; Isabelle Jans, UPAC-T (Union de Professionnel.le.s des Arts et de la Création, pôle Travailleur.euse.s) ; Jens Van Lathem ou Tobias Van Royen, https://medium.com/twiiid/about et Amélie Genin, avocate spécialisée en droits d’auteur, statut social et fiscal. Professeure invitée à l’IHECS (approche internationale des droits de la propriété intelectuelle)

- L’après-midi les députés entendront Maarten Quagebeur du Cultuurloket; Leen Laconte de l’OKO; Sarah Baur, freelance regisseur, scénariste et actrice; Sophie Bernoville de l’ATPS; un représentant du bureau d’artistes Amplo ; un représentant de Sound of Silence et Annabelle Locks, costumière .