Le cumul des allocations de chômage et des droits d'auteur jusqu'au 31 décembre a été voté en première lecture.

Le monde culturel qui lutte pour ses droits sociaux a obtenu une victoire – provisoire – mardi en commission des Affaires sociales de la Chambre.

La proposition de la députée fédérale Ludivine Dedonder (PS) sur le droit pour les artistes de cumuler allocations de chômage et droits d’auteur a été votée mais est limitée au 31 décembre (en attente d’une réforme de fond du statut de l’artiste).

Mme Dedonder présentait également le projet d'une "année blanche" (soit la prolongation jusqu'au 13 mars 2021 de la période exonérée des justifications à l'obtention et au maintien du statut d'artiste). Un amendement à son texte a aussi été approuvé qui accorde une période “blanche” tant pour les artistes que pour les techniciens, en suspendant du 13 mars au 31 décembre les périodes permettant d'obtenir ou de conserver leur statut d'artiste.

Victoire encore provisoire car c’était un vote en première lecture. Une seconde lecture en commission aura lieu la semaine prochaine, avant le passage en séance plénière.

Vendredi 29 mai aura lieu, toute la journée, l'audition à la commission des affaires sociales de la Chambre de vingt personnalités du monde culturel. Si la nouvelle liste est plus équilibrée que celle rendue publique dans un premier temps, la présidente de la commission Marie-Colline Leroy (Écolo) invite toutes les personnes qui ne sentent pas représentées à lui envoyer d’ici là leurs remarques – qui seront transmises aux commissaires.