Joyeuses Pâques!

Créée il y a vingt ans, saluée alors comme un vaudeville exemplaire, la pièce de Jean Poiret (auteur et comédien) connaît une nouvelle vie. À travers la France et à Bruxelles avant Paris. Au regard d'azur

du luron pétillant succèdent maintenant les yeux sombres de Pierre Arditi, mis en scène par l'infatigable Bernard Murat, avec entre autres Barbara Schulz et Caroline Sihol. Les mots, eux, restent, petites fusées lancées par Poiret dans la situation classique du triangle importun. Sophie étant partie en voyage, Stéphane est seul pour le week-end de Pâques et le démon de midi en lui s'intéresse de près à la jeune et jolie Julie. Mais catastrophe, grève d'avions et retour impromptu de l'épouse poussent le mari au mensonge en forme d'aveu. Le boulevard, art exigeant, est tissé d'enchaînements et de quiproquos, d'humanité et d'extravagance.

Bruxelles, Auditorium 44, du 20 au 31 décembre.

Tél. 0800.21.221 ou 02.218.27.35.

© La Libre Belgique 2000