Nos choix (suite)

ÉTOILÉS, SUITE

Une soirée sans histoires**

Le grand-guignol de la Cie Arsénic fait la nique à l'effroi entre mort qui rode, danger domestique et clo(w)nage. Dans le chapiteau - dressé pour l'occasion dans la grande salle du National - , des comédiens-bateleurs guident vers quatre attractions les spectateurs, happés d'alcôve obscure en baraque foraine. Au menu, petites horreurs et grands rires, orchestrés avec malice par Axel de Booseré. Prix du théâtre 99, section jeunes compagnies, le spectacle d'Arsénic déborde de vie, d'angoisse, d'audace. Monstrueusement réjouissant. (D.D.)

Bruxelles, Théâtre national, jusqu'au 31 décembre. Tél. 02.203.53.03.

Un tramway nommé désir**

L'oeuvre incontournable de Tennessee Williams se montre au Public sous un jour sinon radicalement neuf, du moins sensiblement habité par les aubes et les crépuscules de ses personnages aux désirs heurtés. Jazz en gimmick, focus et fondus-enchaînés: la mise en scène de Michel KacenelenBogen flirte avec le cinéma sans rien ôter à ce théâtre-ci de son intensité. (M.Ba.)

Bruxelles, le Public (grande salle), jusqu'au 31 décembre. Tél. 0800.944.44.

Une vue sur le ciel***

Armand Delcampe met en scène et joue avec Manuela Servais et Damien Gillard le Skylight de David Hare monté naguère au Rideau. Comme comédien, Delcampe déploie, tout en sobriété et en justesse, des trésors d'humanité dans cette histoire d'amour et d'affrontement social. Comme metteur en scène, il magnifie ses deux partenaires et élève le propos de la fable jusqu'aux universaux qui hantent le coeur et l'esprit humain. (Ph.T.)

Louvain-la-Neuve, Théâtre Jean Vilar, jusqu'au 31 décembre. Tél. 0800.25.325.

Voyages avec ma tante***

Depuis 1994, le Rideau promène des milliers de spectateurs au gré de ces inénarrables Voyages d'après Graham Greene. Francis Besson, Michel Israël, Gérald Marti et Olivier Thomas sont les quatre complices d'Adrian Brine, plus virtuose et british que jamais. On entre dans sa mise en scène comme dans un de ces dessins de Punch, où l'accumulation des détails les plus réalistes et minutieux n'existe que pour entraîner celui qui le regarde dans une apparemment innocente mais souveraine dérision. (J.F.)

Bruxelles, Rideau de Bruxelles (PBA), jusqu'au 31 décembre. Tél. 02.507.82.00 ou 02.507.83.61 ou 0800.21.221.

© La Libre Belgique 2000