Nos choix

ÉTOILÉS

Célia fée**

Pari réussi pour Philippe Lafontaine et Célia fée, comédie musicale familiale enjouée malgré quelques longueurs dans cette usine à beaux nuages dont le décor et les costumes des machines déjantées valent eux aussi le coup d'oeil. (L.B.)

Bruxelles, Centre culturel d'Uccle, jusqu'au 7 janvier. Tél. 02.374.64.84 ou 0800.21.221.

Eppur si muove**

En 1993, les comédiens de la Mezza Luna Ann de Fonvent et Michel Delamarre créaient, à partir d'extraits des Dix petites pièces philosophiques de l'érudit Leopardi (1798-1837), un spectacle savoureux, piquant et sucré. Les mêmes, en leur nouveau lieu liégeois, donnent une vie nouvelle à ce Et pourtant, elle tourne.... Le spectateur est soumis à une prise de conscience de la bêtise humaine. Un spectacle poétique et malicieux criant d'ironie et de vérité. (R.K.)

Liège, Théâtre de la Mezza Luna, les 4, 5, 6 et 11, 12, 13 janvier. Tél. 04.222.03.60.

Est-ce qu'on ne pourrait pas

s'aimer un peu?***

À coup de courts tableaux successifs, Sandrine Hooge, en rousse hirsute, et Eric De Staercke, en blondinet bouclé, détachent des tranches de couples avec saveur, sous le regard médusé de Serge Bodart, en pianiste blasé... À partir d'improvisations sur la solitude et ses conséquences, les complices ont composé cette création collective avec l'aide d'un conseiller conjugal de choix en la personne de Jaco Van Dormael. En posant sa question à travers le couple, le Théâtre Loyal du Trac la soulève de façon plus générique et traite l'absurde par l'absurde. Grinçant et hilarant, le spectacle s'adresse à tous, tissé de générosité et de dérision libératrice. Jubilatoire. (S.C.)

Bruxelles, Centre culturel des Riches-Claires, jusqu'au 7 janvier. Tél. 02.548.25.80.

Grand galop**

La reprise à Louvain-la-Neuve de ce spectacle créé par le Rideau en février 1999 nous permet de retrouver Jacqueline Bir, par ailleurs fort discrète cette saison. Seule en scène, elle incarne Diana Vreeland, grande-prêtresse américaine de la mode, ex-rédactrice en chef du prestigieux magazine Vogue. Au creux de la vague - elle a été remerciée quelque peu brutalement - , cette battante masque sous sa superbe de réelles blessures. Dans la mise en scène ludique d'Adrian Brine, Jacqueline Bir brille de tous ses feux, mais le texte, inspiré d'un personnage réel, nous a laissé l'impression d'une oeuvre mineure. (Ph.T.)

Louvain-la-Neuve, Théâtre Jean Vilar, du 5 au 31 janvier. Tél. 0800.25.325.

L'Imbécile**

Les déboires d'un naïf entouré de bien peu de bienveillance. Patrick Czaplinski met en scène, avec entre autres Daniel Hanssens, cette parodie de boulevard que l'auteur Pascal Vrébos veut aussi une réflexion sur les valeurs et travers de notre société. Une brillante performance d'acteurs et des éclats de rire assurés. (Y.C.)

Bruxelles, Théâtre royal du Parc, jusqu'au 7 janvier. Tél. 02.505.30.30 ou 0800.21.221.

Love Comédie**

Lorsque la vie semble banale, on en invente de plus pétillantes, on se fait son cinéma. Marie-Paule Kumps a conçu le texte, parsemé de points de suspension, qu'elle joue avec Stéphane De Groodt. Love comédie est une séance légère et sympathique, du grand écran à la scène, de la scène au grand écran. (S.C.)

Bruxelles, Théâtre de la Toison d'or, jusqu'au 13 janvier. Tél. 02.510.05.10.

Ô vous, frères humains***

Créé en mars 2000 au Rideau de Bruxelles, lors des dernières Francophonies théâtrales, ce monologue de Bernard Cogniaux est adapté directement du testament philosophique du romancier Albert Cohen. Mis en scène par Jonathan Fox, le comédien s'y montre juste et émouvant de bout en bout. Un vibrant plaidoyer contre la haine raciale, mâtiné d'ironie et de tendresse. (Ph.T.)

Bruxelles, Petit Théâtre du Palais des Beaux-Arts, du 5 au 28 janvier. Tél. 02.507.82.00 - 02.507.83.61 - 0800.21.221.

Trainspotting**

La pièce, tirée du roman d'Irvine Welsh et créée en 1996 dans la mise en scène de Derek Goldby, a tourné et est de retour à Bruxelles. En séances scolaires et tout public, une âpre histoire plantée dans l'Écosse du sinistre économique.

Bruxelles, Théâtre de Poche, jusqu'au 6 janvier. Tél. 02.649.17.27.

© La Libre Belgique 2000