Tokyo-Montana Express

Pour aborder sa première mise en scène de théâtre, l'acteur et cinéaste Harry Cleven a choisi Jean-Henri Compère, enrôlé sur chacun de ses films (ici en photo, dans le dernier en date, Pourquoi se marier le jour de la fin du monde). L'initiative de cette très prochaine création scénique d'ailleurs vient du comédien, de son amour pour le romancier et nouvelliste américain Richard Brautigan, de son envie de le jouer, au point d'adapter les nouvelles de Tokyo-Montana Express qu'il définit comme une suite d'impressions, un ensemble de petites choses sans importance pour le commun des mortels mais qui prennent pour un homme solitaire des proportions parfois délirantes. Quant au metteur en scène, il va au devant de ses réticences envers le théâtre, il prend des options nettes: la transmission du texte plutôt que son interprétation, la présence de la personne plutôt que la création d'un personnage.

Bruxelles, Théâtre de la place des Martyrs, du 10 janvier au 17 février. Tél. 02.223.32.08.

© La Libre Belgique 2000