Où se consoler d'Avignon

Les trois grands spectacles belges qui devaient être présentés au festival d'Avignon, dans le cadre du «In», sont ou seront très bien bientôt à l'affiche en Belgique. De quoi se consoler et aller voir quand même ces trois moments forts

(G.Dt)

Les trois grands spectacles belges qui devaient être présentés au festival d'Avignon, dans le cadre du «In», sont ou seront très bien bientôt à l'affiche en Belgique. De quoi se consoler et aller voir quand même ces trois moments forts.

Le festival de théâtre de Spa donne pour l'instant, sous chapiteau, «Le Dragon» d'Evgueni Schwartz par la compagnie Arsenic. Ce conte cruel où il est question d'un dragon qui oppresse la ville et qu'il convient d'éliminer passionne tout le monde, les enfants comme les adultes, sensibles à la portée politique d'une pièce-manifeste contre tous les oppresseurs. Toutes les représentations à Spa sont déjà «sold out», même si la compagnie revenait à Spa pour la deuxième année consécutive, une première!

Dimanche dernier, la compagnie Arsenic fêtait à Spa la centième représentation de son «Dragon». Ceux qui n'auront toujours pas eu l'occasion de le voir peuvent se consoler en réservant leurs places au théâtre Vilar à Louvain-la-Neuve où Arsenic le donnera à nouveau et sous chapiteau du 19 septembre au 11 octobre (tél. 010.47.07.00).

Le formidable «Wolf» d'Alain Platel qui devait faire l'ouverture du festival d'Avignon sera, lui, à l'affiche de l'opéra de Gand les 10, 12 et 13 septembre (tél. 09.268.10.11). Après «Iets op Bach», le chorégraphe flamand met en scène Mozart avec un véritable orchestre, trois sopranos, une meute de chiens et une humanité à nulle autre pareille.

Jan Fabre, quant à lui, n'avait jamais donné son «conte médiéval» «Je suis sang» qu'à Avignon dans la Cour d'honneur. Il était à nouveau invité cette année dans cette prestigieuse enceinte pour donner à nouveau ce spectacle remanié, une première, ici aussi. Mais on sait ce qu'il en advint. A Anvers, deSingel l'accueille du 22 au 26 août à 20h (tél. 03.248.28.28).

© La Libre Belgique 2003