Lancements catastrophiques

Les fameux «Brunch's en Catastr'Off», les «Liaisons catastrophiques», les «Pistes de lancement» et autres appellations non contrôlées mais toujours opportunes sont bel et bien signées Espace Catastrophe. Créé voici neuf ans, il a pour credo: débrouillardise, énergie, découverte, proximité, bric et brac. Parmi les moments phares de l'Espace, le festival «Pistes de Lancement», hétéroclite et nuancé, qui permet, deux semaines durant, aux artistes de se rencontrer.

L.B.
Lancements catastrophiques
©WWW.NOVIELLO.NET

Les fameux «Brunch's en Catastr'Off», les «Liaisons catastrophiques», les «Pistes de lancement» et autres appellations non contrôlées mais toujours opportunes sont bel et bien signées Espace Catastrophe. Créé voici neuf ans, il a pour credo: débrouillardise, énergie, découverte, proximité, bric et brac. Parmi les moments phares de l'Espace, le festival «Pistes de Lancement», hétéroclite et nuancé, qui permet, deux semaines durant, aux artistes de se rencontrer, de croiser le regard du public et celui des programmateurs, qui unit des créateurs venus de Belgique, de France, de Suisse, d'Angleterre ou d'Italie pour pratiquer le main à main, le vélo acrobatique, le fil de fer, la jonglerie, l'équilibre, le jeu clownesque ou encore le cirque théâtre.Grande nouveauté pour cette sixième éition, le Festival quitte les Anciennes Glacières pour investir la Maison du Peuple de Saint-Gilles où l'équipe de Catastrophe accueillera une quinzaine de compagnies réparties en deux programmes d'une semaine. Véritable piste de lancement, comme son nom l'indique clairement, pour jeunes artistes- créateurs, ce festival offre en outre un coup de pouce logistique et administratif, encourage la prise de risque, favorise les échanges, les rencontres.Éclectique, le pire y cotoie parfois le meilleur. Quelques moments clef sont à épingler. D'autres réserveront sans doute de bonnes surprises et tous raviront les fouineurs dans l'âme. Divisé en deux volets, Tour de Piste (du 18 au 21 mars) et Piste au carré (du 25 au 28 mars), le festival mêlera tragédie clownesque avec «Accroche toi au pinceau» de Yvan Gauzy, comédie acrobatique avec «Oh mon vélo!» de Dujoli Cirkus ou tissu aérien avec «Tortilla» de la Cie Elles.

Actuellement en résidence à l'Espace Catastrophe, la compagnie française Des Pieds et des Mains dévoilera son «Interstices» où se marient équilibre et cinéma d'animation puisqu'elle confronte le corps d'un équilibriste aux sinuosités d'un film animé.

Mis en scène par Francy Begasse, Patrick Gautron du Faux Mouvement jonglera avec les livres dans «Libros, tango y azûcar» pour revisiter une technique de jonglerie oubliée: les boîtes à cigares. Suivra, dès le 25 mars, Piste au carré pour un engouement exponentiel.

© La Libre Belgique 2004


Bruxelles, Maison du peuble, du 18 au 20 mars à 20h30; le 21 dès 11h. Du 25 au 27 à 20h30; le 28 dès 11h. Rens.: 02.538.12.02 ou www.catastrophe.be