Vu & approuvé

nos choix étoilés

Après la pluie

Sur le toit d'une tour de 49 étages, certains employés d'une multinationale viennent griller la cigarette interdite. Conversations et confidences se nouent, amitiés et colères se jouent. Intrigues, séductions et répulsions, cruauté, lâchetés ordinaires, désirs, fêlures, espoirs, mensonges : voilà la matière de la pièce du Catalan Sergi Belbel, mise en scène par Alexis Goslain. Une comédie noire qui questionne le pouvoir, émouvante et hilarante. (M.Ba.)

Bruxelles, Centre culturel Bruegel, jusqu'au 29 décembre. Tél. 02.503.42.68.

Boulevard Feydeau ***

Impeccable montage de trois courtes pièces de Feydeau par Hélène Theunissen et Jean-Henri Compère, cette soirée pleine d'invention alterne morceaux de bravoure et perles moins fréquentées. L'interprétation de Delphine Bertrand, Sylvie Perederejew, Bernard Gahide, Laurent Tisseyre et Stéphane Ledune, malicieusement soutenue par Christophe Destexhe aux claviers, assure justesse, rythme et cohésion à l'ensemble. A consommer sans modération. (Ph.T.)

Bruxelles, Théâtre de la place des Martyrs, jusqu'au 5 janvier. Tél. 02.223.32.08

Est-ce qu'on ne pourrait pas s'aimer un peu ? ***

Créé il y a sept ans par Eric De Staercke et Sandrine Hooge, avec la complicité du pianiste Serge Bodart et sous l'oeil attentif du "conseiller conjugal" Jaco Van Dormael, le spectacle du Théâtre Loyal du Trac vient de donner sa 500 e représentation ! Sous de piquantes caricatures - à grand renfort de moues expressives, verve limpide, franches grimaces -, le couple se déguste à toutes les sauces : à la vie, à l'amour, destructeur, incertain, beauf, exclusif , inquisiteur, glamour, aveugle (très) usé, timide, etc. Un bonheur, grinçant et hilarant, tissé de générosité et de dérision libératrice . (S.C.)

Bruxelles, Théâtre de la place des Martyrs, jusqu'au 5 janvier. Tél. 02.223.32.08

Fabuleuse étoile

Etoile chantante, Sandra Zidani, que l'on savait bonne comédienne, se révèle en chanteuse émouvante et talentueuse dans cette comédie de Patrick Chaboud mise en scène par Margarete Jennes à la Toison d'or. Belle détente, ni plus ni moins, "Fabuleuse étoile" plonge avec joie et second degré dans les paillettes des "seventies" pour conter le destin de Stéphanie Jacques, grande vedette de la chanson française au destin tragique façon Claude François ou Dalida, clips mélo à l'appui. On imagine aisément la suite. (L.B.)

Bruxelles, Toison d'or, prolongation jusqu'au 31 janvier. Tél. 02.510.0.510

Face de cuillère ***

Le beau texte de l'Anglais Lee Hall (auteur de "La Cuisine d'Elvis", scénariste du film "Billy Elliot"), monologue d'une jeune autiste condamnée par un cancer, reçoit une belle et juste incarnation de Deborah Rouach. La jeune comédienne a, du reste, reçu le Prix du théâtre du meilleur espoir féminin pour cette composition. Mis en scène par Catherine Brutout, ce regard sur les splendeurs et les laideurs du monde à travers le prisme déformant du trouble mental s'avère décalé, poétique, terrible et drôle, et touche là il où il faut. (Ph.T.)

Bruxelles, Théâtre du Méridien, du 8 au 19 janvier. Tél. 02.663.32.11. Web : www.theatredumeridien.be. Copyright photo : Théâtre du Méridien

La Revue 2008 *

Ça tire sur le "poujadisme", ça frôle [?] le (très) mauvais goût, mais ça en fera rire quelques-uns. Soyons de bon compte, Richard Ruben campe à la perfection le Bleu Didier Reynders, ses tics et ses tocs de langage. Pour le reste, les Yves Leterme, Bart De Wever et consorts en prennent plein la figure. Ils l'ont mérité, direz-vous. La Compagnie des Galeries revient en long et large sur les six mois d'orange bleue. (M.Bu.)

Bruxelles, Théâtre royal des Galeries, jusqu'au 3 février. Tél. 02.512.04.07

Trois secondes et demie ***

Le théâtre de Philippe Vauchel et Jean-Michel Frère sort des sentiers battus - et des salles - pour nous réserver un véritable moment de proximité qui mue le soi-disant anecdotique en poésie de la vie. L'acteur reçoit une vingtaine de spectateurs "chez lui". Belle aubaine pour saisir toute la saveur de l'existence et se laisser surprendre - entre humour et tendresse - par ce personnage intranquille, aux confins de nos propres intranquillités... (S.C.)

Namur, Rue des Brasseurs, 1 (spectacle en appartement), les dimanches et lundis, du 2 janvier au 12 mars. Tél. 081.226.026

Sur le même sujet