Emulation vagabonde à Liège

L'inattendu et la variété constituent les caractères premiers du festival qui, lancé par le Théâtre de Place, poursuit pour sa troisième édition sur la voie qu'il s'est donnée : mettre en lumière la jeune création, tout en faisant sortir le théâtre de ses murs habituels.

M.Ba.
Emulation vagabonde à Liège
©D.R.

L'inattendu et la variété constituent les caractères premiers du festival qui, lancé par le Théâtre de Place, poursuit pour sa troisième édition sur la voie qu'il s'est donnée : mettre en lumière la jeune création, tout en faisant sortir le théâtre de ses murs habituels. La découverte est forcément au menu, ainsi que la reprise de spectacles de débutants récemment remarqués.

"Skull Parts" s'intéresse à l'histoire de la dissection et, autour de deux figures emblématiques - un grand scientifique et un tueur en série -, interroge l'obsession de la chair. Ce premier projet d'Edith Bertholet se joue au Grand amphithéâtre de l'Institut d'anatomie de l'ULg.

Un étrange micromammifère de l'Arctique, à la course énigmatique, est au centre de "Causerie sur le lemming", coécrit par François-Michel van der Rest et Elisabeth Ancion et qui tient à la fois "d'Exploration du Monde et du train fantôme". Laissant à l'acteur une part d'improvisation, chaque représentation semble être un événement fortuit et unique qui ne pourrait se passer que là où il se trouve - en l'occurrence aux Chiroux du 16 au 18/10, et à la chapelle Saint-Roch du 20 au 25.

C'est à la Salle des fêtes de Droixhe que le Pied'alu Théâtre installe "Ma famille", fable de Carlos Liscano mise en scène par Denis Mpunga. Un homme, arrivé à la fin de sa vie, regarde en arrière et raconte - dans un texte qui, hors de tout jugement moral, donne à voir notre côté animal. L'ironie, ici, flirte avec l'absurde, et la légèreté avec la cruauté.

D'après Erri De Lucca, "Montedidio, la montagne de Dieu" évoque cette colline sur les hauteurs de Naples, un quartier populaire cousu de ruelles étroites. Gracia Di Vincenzo a choisi d'adapter et de mettre en scène cette histoire ici et maintenant pour sa sensibilité, pour le propre des fables qui est de mêler douceur et atrocité, pour son message de respect. Un spectacle de la Cie Comédie d'un jour, à la Courte Echelle.

L'asbl "De figure et d'objets" et le collectif Detruitu manipulent les marionnettes, mais aussi les diverses formes artistiques pour provoquer l'esprit des spectateurs, susciter non seulement de l'imaginaire, mais jusqu'à un travail inconscient. L'univers feutré et peut-être angoissant de "Cage" jette une passerelle fragile entre rêve et cauchemar. A découvrir au Théâtre du Quai/Créahm.

Notons encore les reprises bienvenues d'"Anticlimax" de Werner Schwab par Selma Alaoui et des "24h de Tina Pools à la recherche de son bonheur" de Marie Henry par le Groupe Toc - cf. nos "vu&approuvé" en pages 24 et 27.


Festival Emulation, du 16 au 25 octobre à Liège, divers lieux. QG sous le chapiteau d'Arsenic à l'Espace Tivoli. Prix : de 7 à 9 €, pass (7 spectacles) de 35 à 45 €. Infos&rés. : 04.342.00.00, www.theatredelaplace.be