Notre sélection

théâtre

Blind Date

Rendez-vous hebdomadaire: jusqu’au 12décembre, Transquinquennal propose un bref spectacle élaboré autour d’un sujet et avec un invité différents. Ce vendredi, Blind Date n°5, avec, pour invité, Vladimir Léon, réalisateur et acteur. Le commissaire Gérard de Sélys, journaliste et photographe, propose le sujet suivant: "Un groupe de captifs du 127bis (institution carcérale pour demandeurs d’asile, sise sous la piste d’envol de Bruxelles National) s’enfuit et investit les locaux de la RTBF en pleine nuit [] . C’est comme une "prise d’otages", mais différent. C’est une prise d’antenne. Prise de parole."

Bruxelles, Varia, les 7, 14, 21 et 28novembre, 5 et 12décembre. Tél.02.640.82.58.

Dhakara

Présentée dans le cadre du festival Masarat Palestine, cette création de la Cie De Parade relate l’assassinat à Bruxelles, le 1er juin 1982, de Naïm Khader, représentant de l’OLP. En trame de "Dhakara" (se souvenir, en arabe), écrit et mis en scène par Rudi Meulemans, il y a le récit de l’exil, de l’émigrant pour qui la Palestine n’est plus qu’un souvenir, le besoin de se rappeler les violences subies pour faire le deuil du passé.

Namur, Théâtre royal, jusqu’au 7 novembre (081.226.026). Mons, Maison Folie, le 12 novembre (065.39.59.39). Bruxelles, Bozar, le 13 décembre (02.507.82.00).

François Mailliot

Né à Toulouse, ingénieur, divorcé, père, directeur de district dans une société internationale d’automobile, il est un jour interpellé. Une erreur administrative, et le voici confondu, semble-t-il, avec Ali Ben Hami, ressortissant marocain en situation irrégulière. Saïd Bahaïd, Benoît Verhaert, Agnès Guignard et Philippe Vauchel sont mis en scène par Emmanuelle Mathieu dans ce texte de René Bizac.

En tournée à Bruxelles et en Wallonie jusqu’au 27novembre. Lieux, dates et numéros de réservation: www.audienceproduction.be/fmailliot.php

Marcia Hesse

Une réunion de Saint-Sylvestre, sur une presqu’île secouée par la tempête. Tout semble léger, anodin, mais tout gravite autour d’un vide tangible, Marcia. Mise en scène par Georges Lini, la pièce de Fabrice Melquiot conjugue pudeur et tendresse, réel et fantastique. Une création du Zut à l’Atelier 210.

Bruxelles, Atelier 210, du 6 au 22novembre. Tél. 02.732.25.98.

Le Masque du Dragon

Sous la plume de Philippe Blasband, une fable poétique et ludique traite d’un sujet criant d’actualité: la place des réfugiés politiques dans notre société confortable et confinée. Babetida Sadjo et Awa Sene Sarr, mises en scène par Hélène Theunissen, interprètent la violence, l’opposition, mais vont se rejoindre d’une voix: l’espoir.

Bruxelles, Martyrs, du 5novembre au 6décembre. Tél. 02.223.32.08.

La Mystérieuse disparition de "W"

Dans la pièce de l’Italien Stefano Benni, adaptée et mise en scène par Victor Scheffer, et interprétée par Catherine Decrolier, "V", la plus belle petite fille au monde, perd bientôt toute confiance en l’humanité. Sa vie ne sera qu’une suite de désenchantements et se résumera à la quête - en vain? - de "W" l’autre ou simplement le double de "V". Entre humour et ironie, une recherche incessante de soi et de nous.

Bruxelles, la Samaritaine, jusqu’au 15novembre 2008. Tél. 02.511.33.95.

Pour seul bagage

Trois monologues d’auteurs belges, en festival à l’Arrière-Scène. Julien Stroïnovsky incarne "Louis l’éveillé", celui qui vient de perdre sa mère, dans la pièce d’Odile Ramelot (du 5 au 8, les 12, 14 et 15/11). Marc De Roy est l’homme solitaire, méthodique et consciencieux d’"Une vie d’infortune" de Fabrice Gardin (les 12 et 13/11). Interprétée par Jessica Gazon, la Rose de "J’ai mangé mon bonheur", obsédée par la minceur, se rêve nouvelle star. C’est signé Anne-Bénédicte Bailleux et mis en scène par Alexandre Drouet (du 13 au 15 et du 19 au 22/11).

Bruxelles, l’Arrière-Scène, jusqu’au 22novembre. Tél. 0484.213.213.

Un Faust

Faust, intellectuel frustré issu des quartiers noircis, ayant occupé l’ensemble de sa vie au progrès social et à l’érudition de la classe ouvrière, est arrivé au tournant de sa vie et commence à douter de son utilité Ce "sacrifice" avait-il du sens? C’est à ce Faust-là que s’est intéressé Jean Louvet. Cette mise en scène de Lorent Wanson, plus qu’une adaptation, est une trouée dans la mémoire collective de l’histoire politique et sociale de la Wallonie, ponctuée de variations musicales jouées sur scène par Fabian Fiorini.

Mons, le Manège, jusqu’au 7novembre (065.39.59.39). Louvain-la-Neuve, Atelier Théâtre Jean Vilar, du 11 au 16 (0800.25.325). Ath, le Palace, le 25 (068.26.99.89). La Louvière, Théâtre communal, le 26 (064.21.51.21).

La Vie au bord du puits

Candy Saulnier mêle témoignage et légende, paroles et chant, dans ce projet inspiré par les souvenirs de sa grand-mère agricultrice et par un conte de Haute-Bretagne.

Bruxelles, Théâtre Océan Nord, jusqu’au 15novembre. Tél. 02.216.75.55.