Vu & approuvé

Nos choix étoilés

Capitaine Fracasse

Thierry Debroux auteur livre du roman de Théophile Gautier une adaptation inventive, qu’il met en scène tambour battant, avec force clins d’œil et malgré quelques longueurs. (J.F.)

Bruxelles, Parc, jusqu’au 24 octobre. Tél. 02.505.30.30.

Le Cocu magnifique

Un grand et beau moment de théâtre : le chef-d’œuvre sulfureux de Fernand Crommelynck brille de tous ses feux dans la mise en scène sincère et rigoureuse de Vincent Goethals. Pendant deux heures trente hallucinées, Itsik Elbaz porte le propos avec la grâce et la puissance d’un félin. À ne pas manquer. (Ph.T.)

Bruxelles, le Rideau au Pathé Palace, jusqu’au 9 octobre. Tél. 02.507.83.61.

Convives

Quatrième collaboration entre Transquinquennal et Eugène Savitzkaya, pour une conversation à trois, sans manières mais piquée de philosophie, voire de politique. Écriture incandescente, élégante, parfois triviale, portée par le naturel confondant de Bernard Breuse, Miguel Decleire et Stéphane Olivier. Quand le pont se tend entre les pôles de la discussion et de la poésie. Succulent. (M.Ba.)

Liège, Hangar B9, jusqu’au 10 octobre. Tél. 04.342.00.00.

L’École des ventriloques

Une comédie fantasque pour comédiens, marionnettes et quelques blasphèmes signés par l’artiste polymorphe Alejandro Jodorowsky. Une mise en scène de Jean-Michel d’Hoop jouissive, très "guignols crados". Des comédiens sans fausse note, dans le dédoublement et la manipulation de marionnettes expressionnistes à la Otto Dix, signées Natacha Belova. Épatant ! (N.A)

Bruxelles, Balsamine, jusqu’au 10 octobre. Tél. 02.735.64.68.

Emma

Dominique Bréda revisite "Madame Bovary" de Flaubert avec une écriture précise, émouvante et drôle. La jeune Julie Duroisin interprète cette femme qui, à plusieurs étapes de sa vie, rencontre "Gustave" sur son chemin. Un seul en scène joyeux et touchant où les états d’âme et la relation d’Emma à la littérature se mêlent aux réflexions sur la société. (C.P.)

Bruxelles, Riches-Claires, du 13 au 31 oct. Tél. 02.548.25.80.

L’Envoûtement

Mise en scène par Pascal Racan, la nouvelle pièce de Jean-Pierre Dopagne joue la carte de la satire sociale, dénonçant la manipulation et le harcèlement moral dans le monde de l’entreprise. Belles prestations d’Alix Mariaule et Delphine Charlier en collègues copines et rivales. (Ph.T.)

Bruxelles, Théâtre Mercelis, jusqu’au 31 oct. Tél. 070.75.42.42.

Infundibulum

Entre puissance et légèreté, ligne claire et fond baroque, "Infundibulum" par Feria Musica détourne les agrès et mesure le temps qui passe. Un cirque audacieux et novateur (L.B.)

Charleroi, Palais des Beaux-Arts, du 9 au 11 octobre. Tél. 071.31.12.12.

L’Initiatrice

Guy Theunissen met en scène Babetida Sadjo et Florence Crick, en ombres et lumières, pour dénoncer l’excision. Le texte de Pietro Pizzuti évite les clichés et expose, au travers du dialogue, les incompréhensions mutuelles, et dresse le portrait de la femme sensuelle, charnelle, intacte. (C.P.)

Bruxelles, le Public, jusqu’au 31 octobre. Tél. 0800.944.44.