Notre sélection

Théâtre

Théâtre

Intox

En pleine guerre de succession pour la désignation d’un(e) nouveau(elle) directeur(trice) à la tête d’une grande chaîne de télévision, un étrange document arrive sur le bureau du directeur général sortant Michel Kacenelenbogen met en scène ce texte de Michel Huisman.

Bruxelles, le Public, jusqu’au 26 juin. Tél. : 0800.944.44.

Kvetch

"Kvetchen", en yiddish, signifie se plaindre, se lamenter. La pièce de Steven Berkoff, construite sur l’alternance permanente entre dialogues et apartés, dresse le portrait d’une société gangrenée par l’hypocrisie et le non-dit. Une mise en scène de Sebastian Moradiellos, avec Toni D’Antonio, Marie-Paule Kumps, Corentin Lobet, Jean-François Rossion, Deborah Rouach et Sébastien Schmitz.

Bruxelles, Atelier 210, du 10 au 26 juin. Tél. : 02.732.25.98.

Pylade

Ecrit en 1966, ce poème en vers libres inaugure ce que Pasolini appelle "le théâtre de la parole" . Il commence sa fable là où Eschyle finit son Orestie, et parcourt ainsi le XXe siècle avec âpreté et légèreté. Communisme, fascisme, société de consommation, croyance, transformation, pouvoir, revanche : autant de thèmes abordés par un spectacle dont Lazare Gousseau signe la mise en scène, tout en faisant partie d’une abondante distribution. Le tout dans un lieu à découvrir, une ancienne fabrique de volets, à Anderlecht.

Bruxelles, Carthago Delenda Est, du 11 au 13 et du 17 au 20 juin. Tél. : 02.521.14.99.

Un homme est un homme

Ecrit (par René Georges et Olivier Coyette) à partir de témoignages recueillis au Burkina Faso, ce spectacle suit le récit de trois Africains en partance pour le rêve blanc. "Un angle de vue singulier sur une réalité complexe" , note Roland Mahauden, et une mise en scène signée René Georges et Salifou Kientega.

Bruxelles, Poche, jusqu’au 19 juin. Tél. : 02.649.17.27.

Danse

Danse Balsa Marni

L’Esac propose un "Caprice d’été", Antia Diaz un solo sur la marche avec "Diola", et Shaula Cambazzu une étape de sa recherche, "Itcolt" (Marni, 10/6). Dans une soirée, on combine "Dark Speeches : Gadgetland" de Lazara Rosell Albear et "Pavane/Objekt II" de Barbara Mavro Thalassitis (Senghor, 9 au 10/6). Une autre voit se déployer "Spirale" de Félicette Chazerand (notre photo), puis l’atmosphère saturée de "Home" de Louise Vanneste, et la notion d’impossibilité dans "B.U.R." de Marielle Morales (Balsamine, 11 au 12/6) - alors que se dévoilent des installations signées Gaëtan Rusquet ("Je d’espace"), Véronique Albert ("Tache noire dans notre soleil") ou Anna Konjetzky ("Abdrücke/Trace").

La vie déclinée sur un plateau de danse, c’est ce que proposent Fré Werbrouck avec "Petites morsures sur le vide - étape 1" et, dans un genre qui s’annonce bien différent, Julie Bougard dans "Drache" : deux solos pour une soirée (Marni, 15 au 17/6).

Bruxelles, divers lieux, jusqu’au 19 juin. Infos & rés. : 02.735.64.68, www.dansebalsamarni.be