Le pays des manteaux sauvages, C ie Faux comme il faut

Au pays des manteaux sauvages, chaque nom est une histoire. L’un s’appelle "Fais des nœuds", l’autre, "Patte de héron". "Grandes oreilles", lui, entend toujours avant les autres la pluie qui tombe des nuages. Dans une belle scénographie naturelle, habillées de fichus et longues jupes, Michèle Moreau et Joëlle Waterkeyn racontent le fil des saisons et se réjouissent quand l’oiseau annonce l’été, mais les bourrasques sont rares dans ce spectacle trop lisse.

Au pays des manteaux sauvages, chaque nom est une histoire. L’un s’appelle "Fais des nœuds", l’autre, "Patte de héron". "Grandes oreilles", lui, entend toujours avant les autres la pluie qui tombe des nuages. Dans une belle scénographie naturelle, habillées de fichus et longues jupes, Michèle Moreau et Joëlle Waterkeyn racontent le fil des saisons et se réjouissent quand l’oiseau annonce l’été, mais les bourrasques sont rares dans ce spectacle trop lisse.

Infos : 02.539.29.85. ou anne.roelandt@gmail.com

Sur le même sujet