Vu & approuvé

Nos choix étoilés

Nos choix étoilés

Avalanche

Métaphore du totalitarisme, cette pièce de Tuncer Cücenoglu est mise en scène de manière - trop - réaliste par Isabelle Gyselinx. Un tableau de famille jalonné de longueurs, dont l’intrigue mériterait d’être resserrée. (C.P.)

Namur, Théâtre royal, du 11 au 17 février. Tél. 081.226.026.

Les Caprices de Marianne/Fantasio

Jean-Claude Idée revient à Musset avec ces deux pièces sur la jeunesse désenchantée. Pilotant une jeune distribution équilibrée, le metteur en scène traîne un peu dans les "Caprices", mais enlève de main de maître un "Fantasio" (magnifique Gauthier Jansen) plein de fougue, d’ironie, de charme. (Ph.T.)

Bruxelles, Parc, jusqu’au 12 février. Tél. 02.505.30.30.

La Cerisaie

L’ultime chef-d’œuvre de Tchekhov donne l’occasion à Daniel Scahaise et à sa troupe d’une belle réalisation, dans la ligne des "Trois Sœurs" et d’"Oncle Vania". Justesse de ton et de rythme, cohérence de l’interprétation : une belle rencontre avec l’œuvre, donc avec une image à la fois lucide et aimante de notre propre existence. (Ph.T.)

Bruxelles, Martyrs, jusqu’au 5 mars. Tél. 02.223.32.08.

Dieu est un DJ

Fabrice Murgia s’est emparé d’un texte de jeunesse de Falk Richter et nous plonge dans la mythologie américaine façon Tarantino et Lynch. Un couple mélange sans cesse ses vies virtuelles et réelles. Mais le texte en devient, lui aussi, virtuel, malgré le talent de Laura Sepul et Vincent Hennebicq. (G.Dt)

Bruxelles, National, jusqu’au 11 février. Tél. 02.203.53.03.

La Femme de l’homme au chapeau boule

Sept scènes, comme sept tableaux vivants, composent la pièce de Patrick Roegiers donnant vie à Georgette et René Magritte. Mis en scène par Monique Lenoble, Aurore Roegiers et Baptiste Blampain insufflent fraîcheur et fougue. (C.P.)

Bruxelles, Poème 2, jusqu’au 13 février. Tél. 02.538.63.58.

Historia abierta (46 détales y 57 fragmentos de vidas chilenas)

Pour Lorent Wanson, ce sont les histoires subjectives qui font l’histoire collective. Avec ce point de vue, aussi singulier que pertinent, et sept acteurs très impliqués, le metteur en scène a créé au Chili une fresque généreuse, ambitieuse et modeste à la fois, où interviennent aussi la musique et les arts plastiques, et parcourue d’un souffle puissant, émouvant. (M.Ba.)

Bruxelles, Poche, jusqu’au 19 février. Tél. 02.649.17.27.

L’Homme du câble

Premier volet d’une trilogie familiale, le texte caustique drôle et juste de Thibaut Nève fait mouche auprès des adolescents et de leurs parents. De l’intime à l’universel. (L.B.)

Bruxelles, Riches-Claires, du 15 au 26 février. Tél. 02.548.25.80.

Le Masque du dragon

Deux conteuses africaines, magnifiques Awa Sène Sarr et Babetida Sadjo, s’interrogent : vont-elles raconter leur conte à un public occidental ? Philippe Blasband signe une pièce pleine de sens et de symboles universels qui rappelle le rôle de l’art et de la fiction, ici mise en scène avec beaucoup de créativité et de délicatesse par Hélène Theunissen. (C.P.)

Louvain-la-Neuve, Blocry, du 15 au 28 fév. Tél. 0800.25.325.