Et puis j’ai demandé à Christian de jouer l’intro de Ziggy Stardust

Ceci n’est pas une pièce. C’est, disons, un morceau. De bravoure, de musique, de bon temps, d’éternité. Et une performance. Avec cette réflexion sur la figure transgenre imaginée et incarnée par David Bowie entre 1972 et 1973, Renaud Cojo (Cie Ouvre le Chien, Bordeaux) propose un voyage, voire une exploration qui empruntera jusqu’aux voies de la psychanalyse. La fascination est au centre du processus, de même que la cabine téléphonique de la pochette de l’album de Bowie trône au milieu du dispositif scénique. Show compulsif oscillant entre l’enquête et l’exorcisme, réjouissant, inclassable, humain, truffé de tendresses et de trouvailles, "Et puis " réunit des êtres improbables diversement hantés par la schizophrénie. On en sort ébouriffé et ému, hilare et profondément touché. (M.Ba.)

Ceci n’est pas une pièce. C’est, disons, un morceau. De bravoure, de musique, de bon temps, d’éternité. Et une performance. Avec cette réflexion sur la figure transgenre imaginée et incarnée par David Bowie entre 1972 et 1973, Renaud Cojo (Cie Ouvre le Chien, Bordeaux) propose un voyage, voire une exploration qui empruntera jusqu’aux voies de la psychanalyse. La fascination est au centre du processus, de même que la cabine téléphonique de la pochette de l’album de Bowie trône au milieu du dispositif scénique. Show compulsif oscillant entre l’enquête et l’exorcisme, réjouissant, inclassable, humain, truffé de tendresses et de trouvailles, "Et puis " réunit des êtres improbables diversement hantés par la schizophrénie. On en sort ébouriffé et ému, hilare et profondément touché. (M.Ba.)

Bruxelles, Théâtre 140, du 22 au 25 février. Tél. 02.733.97.08.