Vu & approuvé

Nos choix étoilés

Nos choix étoilés

Aux hommes de bonne volonté

Vincent Goethals signe, sur le texte singulier du Québécois Jean-François Caron, une mise en scène épurée. Où le manque d’amour et les chemins tortueux de l’identité adolescente résonnent dans un testament peu commun. (M.Ba.)

Bruxelles, le Public, jusqu’au 5 mars. Tél. 0800.944.44.

Ceci est mon corps

Isabelle Wéry s’en donne à cœur joie avec cette adaptation de "La vie sexuelle de Catherine M.". Loin de tomber dans le piège de la vulgarité, elle rend hommage au corps et à la sexualité avec l’invention d’un personnage truculent, une mise en scène originale et un humour ravageur. (C.P.)

Bruxelles, Théâtre de la Vie, jusqu’au 26 févr. Tél.02.219.60.06.

La Cerisaie

L’ultime chef-d’œuvre de Tchekhov donne l’occasion, à Daniel Scahaise et à sa troupe, d’une belle réalisation, dans la ligne des "Trois Sœurs" et d’"Oncle Vania". Justesse de ton et de rythme, cohérence de l’interprétation : une belle rencontre avec l’œuvre, donc avec une image à la fois lucide et aimante de notre propre existence. (Ph.T.)

Bruxelles, Martyrs, jusqu’au 5 mars. Tél. 02.223.32.08.

L’Ethique du lombric

Tendres et cocasses, les histoires de Stefano Benni prennent vie sous les traits de Marie-Paule Kumps et Bernard Cogniaux dans une mise en scène très créative. (C.P.)

Bruxelles, le Public, jusqu’au 12 mars. Tél. 0800.944.44.

Himmelweg

Avec trois acteurs sur le plateau et un bel usage de la vidéo, Jasmina Douieb signe une évocation à la fois poétique et politique de l’horreur et de son maquillage, dans la pièce vertigineuse de Juan Mayorga. (M.Ba.)

Bruxelles, Atelier 210, jusqu’au 26 février. Tél. 02.732.25.98.

Historia abierta

Pour Lorent Wanson, ce sont les histoires subjectives qui font l’histoire collective. Avec ce point de vue, aussi singulier que pertinent, et sept acteurs très impliqués, le metteur en scène a créé, au Chili, une fresque généreuse, ambitieuse et modeste à la fois, où interviennent aussi la musique et les arts plastiques, et parcourue d’un souffle puissant, émouvant. (M.Ba.)

Bruxelles, Poche, jusqu’au 19 février. Tél. 02.649.17.27.

L’Homme du câble

Premier volet d’une trilogie familiale, le texte caustique drôle et juste de Thibaut Nève fait mouche auprès des adolescents et de leurs parents. De l’intime à l’universel. (L.B.)

Bruxelles, Riches-Claires, jusqu’au 26 févr. Tél. 02.548.25.80.

Jacques le fataliste

Jean Lambert questionne le théâtre autant que la fable dans cette plaisante adaptation du roman de Diderot, avec Jean-Pierre Baudson et Patrick Donnay, truculents. (M.Ba.)

Bruxelles, National, jusqu’au 5 mars. Tél. 02.203.53.03.

Le Masque du dragon

Deux conteuses africaines, magnifiques Awa Sène Sarr et Babetida Sadjo, s’interrogent : vont-elles raconter leur conte à un public occidental ? Philippe Blasband signe une pièce pleine de sens et de symboles universels qui rappelle le rôle de l’art et de la fiction, ici mise en scène avec beaucoup de créativité et de délicatesse par Hélène Theunissen. (C.P.)

Louvain-la-Neuve, Blocry, jusqu’au 28 févr. Tél. 0800.25.325.