"Hopla !" saute sur la ville

Du cirque en salle, dans la rue, contemporain ou plus traditionnel, le retour du chapiteau en ville et une traversée funambule, "Hopla !", cinquième du nom, saute sur la cité et invite les familles pour un événement artistique, festif et accessible.

"Hopla !" saute sur la ville
©Hopla!
Laurence Bertels

Du cirque en salle, dans la rue, contemporain ou plus traditionnel, le retour du chapiteau en ville et une traversée funambule, "Hopla !", cinquième du nom, saute sur la cité et invite les familles pour un événement artistique, festif et accessible. Exposition photo, traversée funambule, petites formes et ateliers cirques sont tous gratuits grâce à la ville de Bruxelles. Consciente de la dimension humaine et fédératrice du cirque, celle-ci marque, en effet, la volonté politique d’offrir un festival qualitatif et démocratique. Et s’en remet à la Maison du Cirque pour la programmation.

Dans la grande mouvance du retour du chapiteau en ville - et non plus en périphérie -, le cirque Alea plantera sa tente place Sainte-Catherine du 17 au 24 avril. Composée d’artistes prestigieux issus de plusieurs grands cirques tels que le Soleil, Zanzibar, Romanès ou les Arts Sauts, Aléa est connu pour se donner sans compter avec autant de rage que de dérision, mais aussi d’honnêteté et de simplicité, dans un retour plus traditionnel au son des musiques balkaniques dans une ambiance cirque telle qu’on l’imagine. Le moindre de ses exploits n’est certes pas d’avoir implanté son chapiteau en plein cœur de Bruxelles, dans ce quartier qui, du Vismet au MicroMarché, en passant par la Bellone, le Bronks ou la place du Béguinage, battra au rythme du cirque pendant les vacances de Pâques.

La fête commence réellement par un Apéro funambule avec un maître du genre, Denis Josselin, et ses disciples. Le temps d’un verre sur les berges, ils traverseront le canal en musique. Avec, au programme, discours sur le fil, baptême de funambules et cocktail au bord de l’eau. Joli préambule, en outre, au prochain lancement du Centre européen de formation de funambules à Tour&Taxis. Mais c’est surtout les 16 et 17 avril que le festival battra son plein avec une kyrielle de petites formes, tendances, pointues et/ou généreuses, de quoi réjouir les esprits. Qu’il s’agisse de "DS" de Kenzo Tokuoka&Firenza Guidi, d’"Ici" du cirque Barbette ou de "Walk/Pasa/Bouge v.1". Autant de propositions actuelles que le public osera découvrir grâce à la gratuité et à l’esprit du festival.

Il franchira, dès lors, sans hésiter le seuil de la Bellone ou du Bronks, là où se donnera "La malle de Circassie", la proposition la plus jeune "public" de toutes. Un couple un peu curieux s’aime et se chamaille tendrement. Elle se contorsionne, rit à l’envers et boude sur sa tête. Lui se balade sur les lames d’un balafon. Puis, l’on apprend à s’apprivoiser dans un spectacle qui a déjà beaucoup tourné avec les Jeunesses musicales belges et françaises.

Très adapté au jeune public également, "Méandres", par la Cie du Gardage, se présente comme une partition pour 2 corps et 9 cordes, un hymne au rêve, à l’éphémère et au jeu qui privilégie la suggestion. Belle vision contemporaine du cirque à découvrir le 16 à 20h30 au Bronks pendant que "DS" voit Kenzo Tokuoka évoluer sur son monocycle et jubiler de son androgynie.

"Ici", par le Cirque Barbette, raconte la ou les villes et la performance "Walk/Pasa/Bouge v.1" tendra les draps autour du MicroMarché pour accueillir les projections d’une artiste catalane basée à New York, qui traverseront aussi la trapéziste hissée à un mètre du sol.

"Clowns et magiciens sans frontières" rappellera qu’il est des enfants privés d’enfance, et "Cirkiba", cabaret du festival "Hopla!", se jouera en plein air avec brochette d’acrobates, des clowns traditionnels ou d’Aléa. Accordéons, voltiges et cracheurs de feu promis au rendez-vous.

Infos : 02.678.09.95, www.hopla-cirk.be


Sur le même sujet