Vu & approuvé

Nos choix étoilés

Nos choix étoilés

Désordre public

Un homme qui entend les pensées des autres, ça crée du désordre. La pièce d’Evelyne de la Chenelière est, certes, désordonnée, mais aussi foisonnante et jubilatoire. (CdM)

Bruxelles, Public, jusqu’au 5 novembre. Tél. 0800.944.44.

Deux voix

Le prodigieux acteur hollandais Jeroen Willems joue en français une galerie de "maîtres du monde" à la fin d’un dîner arrosé. Empruntant les mots de Pasolini et Herkströter, ex-président de Shell, ça grince et ça résonne furieusement. (M.Ba.)

Bruxelles, Tanneurs, jusqu’au 24 sept. Tél. 02.512.17.84.

L’Écume des jours

Emmanuel Dekoninck adapte à la scène le roman phare de Boris Vian avec une foule d’idées poétiques et farfelues. Si quelques séquences paraissent "brouillon", les neuf comédiens-musiciens insufflent une dynamique enjouée. (CdM)

Bruxelles, Atelier 210, jusqu’au 8 octobre. Tél. 02.732.25.98.

Gustave et Alexandre

Jean-François Viot a imaginé un tête-à-tête entre Dumas (Leonil McCormick) et son valet (Bernard d’Oultremont, qui reprend le rôle créé par Olivier Leborgne). Irrésistible drôlerie et profonde humanité. (J.F.)

Bruxelles, Martyrs, du 23 sept. au 22 oct. Tél. 02.223.32.08.

Les hommes préfèrent mentir

L’infidélité, l’amour, l’argent Signée Éric Assous, une comédie convenue menée avec allant - mais sans surprise - par Martine Willequet. (M.Ba.)

Bruxelles, Galeries, jusqu’au 9 oct. Tél. 02.512.04.07.

Le Malade imaginaire

Belle réussite de Daniel Hanssens dans l’ultime comédie de Molière. Assumant la mise en scène et le rôle-titre, il a su s’entourer de quatorze pointures en tout, dans une scénographie et des costumes modernisés aux tons acidulés. (Ph.T.)

Bruxelles, Martyrs, du 22 sept. au 16 oct. Tél. 02.223.32.08.

Œdipus/Bêt noir

La danse violente et viscérale de Wim Vandekeybus, le texte rude et elliptique de Jan Decorte, les seize danseurs et acteurs donnent à voir la "belle brutalité" toujours si actuelle et omniprésente du mythe d’Œdipe. (G.Dt)

Bruxelles, KVS, jusqu’au 1er octobre. Tél. 02.210.11.12.

Toutes nos mères sont dépressives

Thibaut Nève et Quentin Marteau livrent, sous l’œil de Jessica Gazon, un objet scénique sincère, cocasse, singulier, émouvant, mêlant vraie vie et fantasme. (M.Ba.)

Bruxelles, l’Arrière-Scène, jusqu’au 24 sept. 0484.213.213.

La Vie devant soi

Belle adaptation du roman de Romain Gary/Émile Ajar mis en scène par Michel Kacenelenbogen, porté tout en force, en tendresse et en intelligence de la langue par Janine Godinas (Mme Rosa) et Itsik Elbaz (Momo). (M.Ba.)

Bruxelles, Public, jusqu’au 22 octobre. Tél. 0800.944.44.

Walter, Belge et méchant

Mis en scène avec précision par Stéphanie Bataille, le dandy cynique se montre roi du politiquement incorrect, à l’abordage des sujets les plus tabous. (CdM)

Bruxelles, Toison d’or, jusqu’au 1er octobre. Tél. 02.510.0.510.

Sur le même sujet